Bâle : Cuno Amiet

, popularité : 12%

Le peintre suisse Cuno Amiet (1868-1961) est exposé à Bâle grâce aux pièces de la collection privée Im Obersteg (le musée bénéficie depuis 2004 d’un prêt à long terme relativement à cette collection).

L’exposition se focalise également sur les connexions personnelles existant entre le collectionneur Karl Im Obersteg et le peintre Cuno Amiet : par exemple, sur le projet commun aventureux d’une rétrospective à Munich en 1931 ; à l’occasion d’une grande exposition au Glaspalast de Munich, détruit par un incendie, 51 toiles de Cuno Amiet furent anéanties.

Il est évident que le peintre suisse marque le début de cette collection privée qui deviendra signifiante au niveau international, par ses toiles d’une part mais aussi par les contacts qu’il procure à Karl Im Obersteg. C’est ainsi que durant l’hiver 1918/19, Cuno Amiet organisa la rencontre de Karl Im Obersteg avec Alexej von Jawlensky, encourageant ce contact important qui ouvrait les yeux du collectionneur sur l’art international.

La première œuvre de Cuno Amiet acquise par Karl Im Obersteg en 1916 est le tableau “Bouquet d’œillets“, des fleurs sans prétention mais qui influenceront le collectionneur dans ses achats futurs, et montrent sa préférence pour une peinture qui s’enracinait dans le figuratif, forte en couleurs et caractérisée par un coup de pinceau libre.

Signalons encore qu’une seconde salle montre une sélection de 15 œuvres du peintre russe Alexej von Jawlensky issus de la collection Im Obersteg - sur les 30 pièces que comprend la collection - ce qui permet de suivre le développement phénoménal du peintre russe, du premier tableau impressionniste montrant la mère de l’artiste tricotant, au portrait expressionniste de la période du Cavalier bleu, sans conter les têtes abstraites et les “Méditations“ de sa vieillesse.

Jusqu’au 31 mars 2017

Voir en ligne : Kunstmuseum Bâle