Chambéry : Anselme Boix-Vives

, popularité : 16%

Le Musée des beaux-arts de Chambéry rend hommage à un artiste hors-normes, Anselme Boix-Vives, en lui consacrant l’ensemble de ses espaces d’expositions temporaires.

Anselme Boix-Vives, « La mise au tombeau »
Gouache sur papier collé sur carton, 79 x 107 cm. Collection particulière

L’œuvre d’Anselme Boix-Vives (1899-1969) est une explosion créatrice d’une vitalité et d’une inventivité spectaculaires. En sept années, entre le début de sa retraite en 1962 et sa mort, l’artiste autodidacte a peint plus de deux mille quatre cents œuvres : figures humaines et animales, paysages, compositions abstraites... Idéaliste pragmatique et enjoué, optimiste viscéral, il a donné vie à un monde légendaire, merveilleux et fantastique, nourri des souvenirs des montagnes catalanes de son enfance – il avait rejoint la Savoie à pied en 1917 – de la faune et de la flore de Tarentaise, ainsi que des images et des histoires qui lui arrivaient par la télévision, toujours allumée dans la cuisine transformée en atelier.

Anselme Bois-Vives, « Le bouquetin et ses amis »
Gouache et feutre sur carton, 80 x 81.7 cm. Collection particulière

L’exposition présente un choix d’un peu plus de quatre-vingt œuvres et un petit ensemble de documents qui donneront à voir la richesse de la mythologie individuelle de Boix-Vives, la variété de son expression picturale, mais aussi l’art puissant et raffiné d’un grand coloriste et la progression d’une recherche exigeante, interrompue en plein essor.

Anselme Boix-Vives est né en 1899 à Herbeset, dans la province de Castellón (Espagne). Enfant il garde les troupeaux, ne fréquente aucune école. En 1917 il émigre en France, s’installe en Savoie et se marie à une Espagnole en 1924. Après l’ouverture d’un premier magasin de primeurs à Brides-les-Bains pendant l’été 1922, il développe le négoce avec la région d’Avignon et se fixe à Moûtiers en 1928. Son commerce prospère avec le développement du ski en Haute Tarentaise. Son œuvre est généralement associé à l’art « brut » ou « naïf ».

Du 25 novembre 2017 au 11 mars 2018