Chantilly : Bellini, Michel-Ange, Le Parmesan

, popularité : 11%

Fin mars, le Domaine de Chantilly a inauguré son cabinet d’arts graphiques : cinq salles au décor historique ont été restaurées pour constituer l’écrin d’ambitieuses expositions puisant dans les remarquables collections de dessins, d’estampes et de photographies du musée Condé. Des chefs-d’œuvre, parfois inédits, seront présentés toute l’année au rythme de 3 expositions par an.

Célèbre pour sa collection de peintures et sa bibliothèque, le musée Condé possède également une collection d’arts graphiques et photographiques d’une qualité exceptionnelle (plus de 3’600 dessins, 5’000 estampes et 1’900 photographies du XIXe siècle). Ces œuvres des plus grands artistes italiens, français ou nordiques, de la Renaissance au XIXe siècle (Raphaël, Michel-Ange, Dürer, Clouet, Rembrandt, Poussin, Watteau, Delacroix…), bénéficieront dès le printemps 2017 d’un espace d’exposition dédié, situé au rez-de-chaussée du Petit Château.

Au terme de plus d’un an de travaux sous la maîtrise d’œuvre de Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des monuments historiques, ces 5 salles, ouvertes pour la première fois au public, vont retrouver leurs couleurs et leur décoration du XIXe siècle. L’ambiance intime de ces anciennes chambres d’invités et de parents du duc d’Aumale a été pleinement restituée grâce à un rigoureux travail historique.

Exposition inaugurale
Pour son exposition inaugurale, le cabinet d’arts graphiques se propose de partir, de Venise à Florence, sur les routes d’une Renaissance italienne s’épanouissant des années 1500, moment d’intense innovation artistique suscité par de grandes figures tutélaires, jusqu’au bouleversement stylistique défini par Vasari comme la maniera moderna, qui se prolonge jusqu’à la fin du siècle.

Bellini, Michel-Ange, Le Parmesan - L’épanouissement du dessin à la Renaissance
45 feuilles exceptionnelles, issues de la collection du duc d’Aumale, montrent la manière dont les maîtres de la Renaissance italienne ont utilisé toutes les possibilités expressives du dessin, au rôle alors si fondamental.

Ce voyage à travers les foyers artistiques de la péninsule, Venise et la Vénétie, Bologne et l’Émilie, Florence et la Toscane, permet de dépasser la traditionnelle opposition entre colorito vénitien et disegno florentin pour se concentrer sur les recherches menées parallèlement par les artistes et leur perméabilité.

Venez ainsi admirer des œuvres rarement montrées de Giovanni Bellini, Il Pordenone, Michel-Ange, Fra Bartolomeo, Baccio Bandinelli ou encore Le Parmesan, dans le cadre prestigieux du nouveau cabinet d’arts graphiques de Chantilly.

Jusqu’au 20 août 2017

Voir en ligne : Château de Chantilly