Genève, Musée Rath : Arts, savoirs, mémoire

, par  Laurent DARBELLAY , popularité : 13%

La Bibliothèque de Genève dévoile ses nombreuses merveilles au Musée Rath jusqu’au mois de février.

Créée au XVIe siècle au moment où Calvin fonde le Collège et l’Académie, la Bibliothèque a pris au fil des siècles une grande importance dans le panorama culturel genevois. Dès 1702, elle est installée dans la « grande salle » du Collège, elle est la principale institution culturelle genevoise des Lumières, et voit passer des directeurs théologiens, artistes, mathématiciens, juristes, etc. Le XVIIIe correspond d’ailleurs avec l’élargissement des collections. À la fin du XIXe siècle, elle s’installe dans son espace actuel de la Promenade des Bastions. Elle se voit adjoint, enfin, en 1907, l’épithète « universitaire », signe définitif de sa mission académique et de son rayonnement culturel.

Collection remarquable
Cette exposition permettra évidemment au grand public de découvrir la remarquable collection de livres de la Bibliothèque : manuscrits médiévaux enluminés (issus de la collection des parlementaires parisiens Paul et Alexandre Petau, acquise par le célèbre Genevois Ami Lullin), reliures précieuses, incunables (la Bibliothèque en possède plus de 450), livres rares, manuscrits de Rousseau.
Mais on pourra également admirer les éléments « non livresques » de la BPU : estampes, dessins originaux, médailles, miniatures, affiches (en particulier d’Art Nouveau), bustes, photographies, et bien entendu tableaux, en particulier un célèbre autoportrait de Liotard.

Un voyage à la fois culturel, historique, social et esthétique dans les beaux-livres, entre mémoire de la ville et rayonnement extérieur, entre l’éphémère et la durée, entre l’austérité et la spiritualité calvinistes et le plaisir des livres ou des toiles.

Laurent Darbellay

Voir en ligne : http://mah.ville-ge.ch