Moutier : Jean-Claude Wicky

, popularité : 7%

Le Musée jurassien des arts rend hommage au photographie Jean-Claude Wicky, deux ans après son décès.

De la série des « Los Hieleros », 1981-1982
Photographie argentique, tirage réalisé par J.-C. Wicky, coll. privée © Ayants droits

Cette exposition fait dialoguer de manière inédite des extraits de deux séries d’images prises par le photographe en Bolivie [Les Mineros (mineurs), 1984-2001] et en Équateur [Les Hieleros (chercheurs de glace), (1981-1982)], ainsi que des images prises en Asie du Sud-Est (à partir de 1995).

Avec ses deux séries principales, le photographe a su, en toute humilité, révéler les conditions de travail et de vie de populations parmi les plus pauvres du monde. Profondément bouleversé, il leur a aussi et surtout rendu la dignité dont elles étaient privées, en grand portraitiste et maître de la lumière et des ombres, tout autant que des cadrages ou du rendu des textures.

Ces photographies en noir et blanc révèlent le regard plein d’humanité et d’empathie posé par Jean-Claude Wicky sur l’ailleurs, un regard qui lui a valu une renommée internationale.

De la série des « Mineros », 1984-2001
photographie argentique, coll. privée © Ayants droits

Jean-Claude Wicky éléments biographiques
Né en 1946 à Moutier, Jean-Claude Wicky fait un tour du monde de 1969 à 1975, après avoir été fonctionnaire aux douanes et footballeur renommé, en ligue A, dans l’équipe de Chiasso.
C’est lors de son séjour au Japon, en 1972-1973, qu’il commence la photographie en autodidacte. S’il travaille parfois en couleurs et réalise des reportages pour différents magazines, ce sont ses photographies en noir et blanc qui vont faire sa renommée, en particulier avec sa série sur les
Mineros (mineurs) boliviens (1984-2001), exposée dans plus de 34 villes et 11 pays - dont la Bolivie.
Ses œuvres figurent notamment dans les collections du Musée de l’Élysée à Lausanne, de la Confédération suisse, des cantons de Berne et du Jura, du Musée jurassien des Arts à Moutier, de la Bibliothèque du Congrès à Washington D.C (USA) et du Minneapolis Institute of Arts (USA).
Il a reçu des bourses de la Confédération suisse, du canton de Berne, le Prix de la culture de la Ville de Moutier et le prix spécial de la Commission culturelle interjurassienne (CCIJ, 2009).

Jusqu’au 11 novembre 2018

En parallèle à cette exposition, le Musée jurassien des arts expose 4 artistes jurassiens - Claire Liengme - Gérard Bregnard - Jean-René Moeschler - Romain Crelier.
Issues du riche patrimoine conservé au musée, les œuvres de ces 4 artistes de la région jurassienne investissent 4 salles de la villa Bechler – 1 salle par artiste. Au 1er étage, formes et matérialité se déclinent dans deux démarches distinctes : la profondeur des surfaces colorées et le jeu des courbes de Jean-René Moeschler dialoguent avec le travail sur l’objet et sur les noirs de Romain Crelier. Au 2ème étage, l’univers foisonnant animé par un esprit surréaliste de Gérard Bregnard rencontre le monde éphémère et poétique de Claire Liengme.

Jusqu’au 11 novembre 2018

Voir en ligne : Musée jurassien des arts