Quimper : De Gainsborough à Turner

, popularité : 11%

Après avoir fait le beaux jours du musée de Valence durant l’été, l’exposition consacrée à l’âge d’or du portait et paysage anglais dans les collections du musée du Louvre fait escale au Musée des Beaux-Arts de Quimper.

D’extraordinaires peintures et dessins, une soixantaine en tout, qui retracent l’âge d’or de la production artistique en Grande Bretagne durant la période Géorgienne (des années 1720 environ jusqu’au début du règne de la reine Victoria au milieu du XIXe siècle) seront exposées à Qimper, après leur escale à Valence durant l’été. Les collections de peintures et arts graphiques du Musée du Louvre permettent de rendre compte de ce moment d’exception dans l’histoire artistique britannique.

L’excellence des artistes anglais va surtout trouver son territoire d’élection dans deux genres particuliers : le portrait et le paysage, deux genres spécialement appréciés à cette époque par les amateurs et les membres de l’aristocratie, car ils exprimaient les préoccupations sociales et politiques d’une nation en pleine expansion.

L’exposition présente plusieurs œuvres emblématiques des principaux représentants du grand portait à l’anglaise : Sir Joshua Reynolds, Thomas Gainsborough, Alan Ramsay, George Romney… ainsi qu’un bel ensemble de portraits de l’époque romantique dus à Thomas Lawrence et à Henry Raeburn. Un autre aspect essentiel du portrait britannique réside dans l’invention du portrait de groupe en conversation, la « conversation piece », dont le Louvre possède également des exemples caractéristiques avec les œuvres de Philip Mercier, Arthur Devis ou Johann Zoffany.

Dans le domaine de la peinture de paysage, la collection du Louvre est riche de quelques chefs-d’œuvre de Joseph Wright of Derby, Richard Parkes Bonington, John Linnell, Edward Lear, Clarkson Stanfield. Elle est détentrice d’une belle série de peintures de John Constable et de l’un des plus beaux paysages inachevés de Turner, aux frontières de l’abstraction.

Au milieu du XVIIIe siècle, les créateurs anglais renouvelèrent la pratique de l’aquarelle pour la porter à ses plus hauts sommets en produisant de superbes paysages inspirés de leurs voyages tant en Grande Bretagne que dans le reste de l’Europe. Ils devinrent un modèle pour les artistes européens, et tout particulièrement ceux de la génération romantique. Les collections du Louvre conservent de précieuses feuilles des grands maîtres du genre : Alexander et John Robert Cozens, Francis Towne, David Cox, Richard Parkes Bonington, John Constable et aussi J.M.W. Turner. Un événement à ne pas manquer !

Du 23 octobre 2014 au 26 janvier 2015

Voir en ligne : Musée des Beaux-Arts de Quimper