Nyon : Far°

, popularité : 8%

Durant neuf jours de festival, le far° fait la part belle aux créations inédites, aux projets in situ, aux résidences d’artistes et rencontres avec les spectateurs.

Le mot-clé de cette édition est renverser. En s’emparant de ce verbe, les organisateurs souhaitent explorer la pluralité de sens qu’il déploie au
travers de démarches artistiques à chaque fois singulières. Renverser pour perturber, tordre et provoquer la transformation de notre rapport au monde, aux autres et à nous-mêmes.

Ainsi, les œuvres présentées nous invitent à nous délester des absolus et des perceptions chargés de sens dont nous avons hérités. Elles sont comme autant d’expériences sensibles pour stimuler d’autres manières de voir, ressentir, faire : renverser pour intercepter le réel et en dévoiler l’épaisseur.

« Conversations Déplacées » d’Ivana Müller
© Bernhard Müller

Renverser pour figurer le point central d’où s’étirent quatre lignes tracées par les œuvres. La première décrit une volonté d’assimiler le réel pour en restituer des versions tordues, fictionnées (Nicole Seiler (ch), Palimpsest – Strasse & Lotte van den Berg (it/nl), The End – Ivana Müller (hr/fr), Conversations déplacées).

La seconde souligne le désir d’occuper l’espace public de manière inhabituelle, d’interroger la notion d’indépendance, de défaire les mécanismes de pouvoir (Adina Secretan, Mil M2 (ch/cl), Hoy por Hoy – Opavivara !(br) Transnomades – Gaetano Cunsolo (it), I Get Lost in a Courtyard... and I Start to Build).

« I Get Lost in a Courtyard... and I Start to Build » de Gaetano Cunsolo
© Giulia Mangione

La troisième pointe des gestes de réappropriation convoquant les notions de genre, de consommation, de décolonisation (Sorour Darabi (ir/fr), Farci·e, Michiel Vandevelde (be), Andrade – Eszter Salamon (de/hu/fr) MONUMENT 0.5 : The Valeska Gert Monument).

Enfin, la quatrième ligne révèle des performances qui se nourrissent des rencontres, du partage de pratiques et de leurs réinventions (Lenio Kaklea (fr/gr) Encyclopédie pratique – Juan Dominguez (es/be), Between What Is No longer and What Is Not Yet).

Du 17 au 25 août 2018

Voir en ligne : Far°