La Roque d’Anthéron : festival de piano

, par  Maya SCHAUTZ , popularité : 12%

Ce Festival, le trente et unième, ne cesse de se déployer dans de nombreux lieux : Etang des Aulnes, Abbaye de Silvacane, Carrières de Rogne, Salle des Fêtes de
La Roque, Temple protestant de Lourmarin, Eglise de Cucuron, Château Bas à Mimet, Théâtre des Terrasses à Gordes, Musée Granet et Grand Théâtre de Provence à Aix, lieux choisis pour leur caractère propre, leur diversité.

Ils permettent ainsi à de nombreux vacanciers, à des riverains amoureux de musique de s’y rencontrer. Aix devient ainsi, à son tour, un lieu privilégié grâce au « Musée imaginaire des musiciens » au Musée Granet.

Le cœur du Festival reste néanmoins, soir après soir et jusqu’à la nuit, au Parc du Château de Florans. Dès le matin, les festivaliers peuvent y surprendre les musiciens du soir, qui s’y rendent, cahiers sous le bras, choisir leur piano, jouer, répéter dans l’harmonie d’une belle matinée d’été. Le soir, le Parc aux 365 platanes permettra aux vacanciers, venus de près ou de loin de joyeux pique-nique sur l’herbe ou encore des achats de livres, de CD, de coussins, avant le concert ou lors des pauses tandis que les accordeurs contrôleront les pianos et que les cigales s’en donneront à cœur joie.

Nicolas Angelich
Photo Marc Ribes

Nuits divines...
Comme toujours plusieurs « Nuits » sont au programme. La première le 28 juillet est consacrée au jazz (Tigran Hamasyan piano, Yaron Herman Trio). Le 7 août, une “Nuit Liszt“ avec Nicholas Angelich dans L’Intégrale des Années de Pèlerinage.
Le 11 août, une “Nuit de Duos de piano“ avec Christina Naughton, Michelle Naughton, Khatia Buniatishvili et Gvantsa Buniatishvili.
Le 13 août, à l’occasion du 80ème anniversaire de Dmitri Bashkirov, le pianiste jouera, entouré de ses élèves : David Kadouch, Claudio Martinez-Mehner, Stanislas Ioudenitch, Plamena Mangova et Luis Fernando Pérez. On aura pu entendre ce dernier au parc le 8 août, avec la Sinfonia Varsovia sous la direction de George Tchitchinadze, dans un concerto pour piano de Mozart.
Le 17 août, une Nuit consacrée à des duos de piano avec Nicolaï Lugansky / Vadim Rudenko, et Dezsö Ranki / Edit Klukon.

Et le 21 août, pour la clôture, une Nuit somptueuse intitulée “Piano à l’ombre des platanes“ en direct sur Arte, avec Nicolaï Lugansky et Vadim Rudenko dans un concerto pour deux claviers de Bach et le Concerto pour piano et orchestre no 21 en ut majeur de Mozart, Brahms : Geistliches Lied pour chœur mixte à quatre voix et piano op.30 et un autre Lied à préciser, Beethoven : Fantaisie pour piano, chœur et orchestre op.80. Ensuite Jean-Claude Pennetier, Marie-Josèphe Jude, Emmanuel Strosser, Claire-Marie Le Guay, Etsuke Hirose, Yaron Herman termineront cette dernière Nuit par Hexameron : Six Variations sur La Marche des Puritains de Bellini par Liszt, Thalberg, Pixis, Herz, Czerny et Chopin. Cette œuvre sera donnée dans une transcription pour 6 pianos de Jean-Claude Pennetier ! Cette œuvre de 1837 avait complètement disparu du répertoire malgré la 6ème variation de Chopin, un joyau.

Comme à l’accoutumée à la mi-août, vous pourrez venir écouter les ensembles en Résidence avec leurs Maîtres. Par ailleurs vous pourrez suivre leur travail en août au Parc dans la journée. Au Parc, le soir, vous pourrez entendre encore beaucoup de pianistes fidèles à La Roque et en découvrir d’autres notamment : Brigitte Engerer, Aldo Ciccolini, Christian Zacharias, Anne Queffélec, Bertrand Chamayou… À Lourmarin Pierre Hantaï, Andreas Staier…

Maya Schautz

La Roque d’Anthéron
web : www.festival-piano.com