Besançon : Festival de musique

, par  Viviane Vuilleumier , popularité : 12%

Fidèle à son engagement, le Festival de Besançon continue de privilégier l’équilibre entre tradition et modernité lors de l’établissement de sa programmation. Cette édition 2014 ne fait pas exception à la règle, en proposant plusieurs nouveautés tout en renforçant son axe principal, celui de l’orchestre.

Ainsi, le public pourra chaque jour assister au concert d’une grande formation instrumentale ou vocale. Au total, treize orchestres et chœurs français ou européens seront programmés à Besançon et dans toute la Franche-Comté. Coup de projecteur sur quelques concerts.

Hervé Billaut

Le concert d’ouverture aura lieu le vendredi 12 septembre au Prés-de-Vaux avec l’Orchestre des Pays de Savoie dirigé par Nicolas Chalvin, avec le pianiste Hervé Billaut et des œuvres de Jacques Offenbach, Guillaume Connesson, Darius Milhaud et Maurice Ravel. Le même soir, à 22h à La Rodia, concert intitulé Koum Tara avec Karim Maurice, claviers et direction artistique, Sid Ahmed Belksier, chant et mandole, Brice Berrerd, contrebasse, Kamal Mazouni, percussions et le Quatuor Camerata du Rhône.

Le lendemain, samedi 13, plusieurs concerts sont organisés en ville par les musiciens de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté (Square St-Amour, 15h, 16h et 17h / Palais Granvelle, cour du Musée du Temps, 15h, 16h et 17h / Cour de l’hôpital Saint-Jacques, 15h, 16h et 17h / Kiosque du Parc Micaud). Le soir à 18h à la Saline royal d’Arc-et-Senans, récital du pianiste Mikhail Rudy qui proposera un programme Chopin, Brahms, Gluck, Mozart... Au Théâtre à 20h, place au Cercle de l’Harmonie placé sous la direction de Jérémie Rhorer, et en présence de la mezzo-soprano Kate Lindsey. Le programme comprend l’ouverture de Coriolan de Beethoven, Les Nuits d’été de Berlioz, des airs de concert de Mozart, pour finir par la Symphonie « italienne » op. 90 de Mendelssohn. Pour les amateurs de jazz manouche, rendez-vous à 21h au Petit Kursaal pour y écouter Krachta Valda.

Kate Lindsey
© Dario Acosta

Le dimanche 14 septembre, nouvelle prestation du pianiste Mikhail Rudy, cette fois à l’Auditorium J. Kreisler de la Cité des Arts à 15h et avec des œuvres de Scriabine, Connesson, Stravinsky, Moussorgksy. Quant à l’Ensemble vocal Aedes dirigé par Mathieu Romano, il se produira à l’Abbaye de Baume-les-Messieurs à 17h et proposera, accompagné de la soprano Maïlys de Villoutreys et du baryton Alain Buet, des airs de Britten, Harvey, Ligeti, Whitacre et Fauré (même concert le lundi 15 septembre à la Cathédrale Saint-Jean à 20h). Le soir, à 18h au Kursaal, Roger Norrington sera à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris ; en solistes les bassistes Fany Maselli et Henri Roman et au menu, Mozart, Dvorak, Vanhal.

Yeol-Eum Son
© S. Eastwood L.

Mardi 16 septembre, place à la Philharmonie de la radio allemande – Saarbrücken Kaiserslautern dirigé par Karel Mark Chichon et avec, en soliste, la pianiste Yeol-Eum Son, avec un programme Glinka, Tchaïkovsky et Brahms.

Le Salzbourg Chamber Soloists se produira le mercredi 17 septembre au Kursaal à 20h avec, au violon et à la direction, Lavard Skou-Larsen : Chostakovitch, Connesson, barber et R. Strauss sont au menu. Jeudi 18 septembre, le Théâtre de Besançon accueille à 20, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, le chef d’orchestre Jean-François Verdier, et le pianiste Benjamin Moussay en trio avec Christophe Marguet, batterie et Arnault Cuisinier, contrebasse, pour interpréter Gershwin, Moussay et Adams. Le même jour, à la Maison du Peuple de Belfort, concert de l’Orchestre de chambre de Bâle & Chœur de la Radio d’Allemagne centrale de Leipzig, avec Rachel Harnisch, soprano, Gerhild Romberger, alto, Thomas Mohr, ténor et Thomas E. Bauer, baryton, tous placés sous la baguette de Giovanni Antonini, pour une interprétation des Créatures de Prométhée (ouverture) et de la Symphonie n°9 de Beethoven. Le même jour encore, à la Salle Notre-Dame de Salins-les-Bains à 20h30, concert de l’Ensemble vocal Sequenza 9.3 et de Henri Demarquette, violoncelle, avec à la direction Catherine Simonpietri ; au menu : JS Bach, Purcell, Hersant Allegri, Connesson, Morales et Gorecki. (le même concert sera servi le lendemain à la basilique de Luxeuil-les-Bains à 20h30).

Wilhem Latchoumia

Le point fort du samedi 20 septembre sera le concert de l’Orchestre national d’Île de France dirigé par Ainars Rubikis, avec le pianiste Wilhem Latchoumia en soliste, et des œuvre de Connesson, Strauss et Chostakovith. D’autres événements ont lieu le même jour. Finalement, le dimanche 21 septembre, le concert de clôture aura lieu au Théâtre de Besançon à 15h, avec la prestation de l’Orchestre symphonique de Bâle dirigé par Dennis Russell Davies, et la présence de la célèbre pianiste Élisabeth Leonskaja qui interprétera le Concerto n°2 pour piano et orchestre de Beethoven ; autre œuvre au programme, Les Planètes de Gustav Holst.

Du 12 au 21 septembre 2014

Billetterie en ligne, dès le jeudi 21 août 2014

Voir en ligne : Festival de musique de Besançon France-Comté