Paris : « Au-delà des étoiles »

, popularité : 11%

En association avec l’Art Gallery of Ontario, le musée d’Orsay propose de se pencher sur les interrogations mystiques des artistes de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, une exposition qui permet d’admirer de magnifiques paysages, réels ou imaginaires.

Entrer en contact avec un ordre situé au-delà des apparences physiques, dépasser les réalités matérielles pour approcher les mystères de l’existence, expérimenter l’oubli de soi-même dans l’unité parfaite avec le cosmos : toutes ces quêtes caractérisent le mysticisme, phénomène spirituel présent en parallèle de toutes les religions, sur tous les continents. Pourquoi ne pas en reconnaître la présence dans la peinture de paysage au tournant du XXe siècle, qui cherche à exprimer l’interrogation de l’homme face à la nature ?

Conçue en collaboration avec l’Art Gallery of Ontario, l’exposition propose une nouvelle lecture de la peinture de paysage au tournant du siècle en mettant l’accent sur les interrogations mystiques des artistes de cette période. Cette réflexion trouve son origine dans les influences attestées entre les artistes d’Europe du Nord et les artistes canadiens dans la représentation du sacré dans la nature. Ce sujet touche aussi les peintres européens de la fin du XIXe et du début du XXe siècle appartenant aux courants impressionnistes, symbolistes et nabis. L’élévation vers l’infini, l’épreuve de la nuit, la quête de lumière, la recherche de fusion de l’individu dans le tout, l’expérience des forces transcendantes de la nature : ces situations, à la fois sensibles et spirituelles, recherchées ou éprouvées tant par le peintre que par le spectateur de ses œuvres, s’apparentent à l’expérience mystique.

La sélection d’œuvres comprend des paysages de Gauguin, Denis, Monet, Hodler, Klimt, Munch, Van Gogh ainsi que des artistes européens moins connus tels que Charles Marie Dulac ou Wenzel Hablik, mais aussi des principaux représentants de l’école canadienne des années 1920-1930, tels Lawren Harris, Tom Thomson ou Emily Carr.

Jusqu’au 25 juin 2017

Autour de l’exposition

Festival de cinéma, « La Nuit au cinéma »

- vendredi 7 avril à 20h00, Fog de John Carpenter (1980)
- samedi 8 avril à 16h00, Rencontres du troisième type (Close Encounters of the Third Kind) de Steven Spielberg (1977)
- samedi 8 avril à 19h00, La voce della luna de Federico Fellini (1990)

Tables-rondes en partenariat avec le Collège des Bernardins

- Jeudi 18 mai à 19h30, L’acte de création comme conversion avec Sylvie Bethmont, Robert Churlaud, professeurs à l’École Cathédrale du Collège des Bernardins, Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo et Philippe Sers, philosophe, critique d’art
- Mardi 6 juin à 20h, Les paysages et leur mystique avec avec Jérôme Alexandre, théologien, Alain Cugno, philosophe, Marianne Lanavère, directrice du Centre international d’art et du paysage, Ile de Vassivière, Isabelle Morin Loutrel, commissaire de l’exposition et Tatiana Pozzo di Borgo, artiste [Hors les murs] au Collège des Bernardins

Concert « La Nuit, le cosmos »

- Jeudi 4 mai à 20h, récital de Véronique Gens et l’ensemble Geneva Camerata

Informations et standard : www.musee-orsay.fr - +33 (0)1 40 49 48 14