Paris : « Paris - Tokyo »

dimanche 2 avril 2017
popularité : 16%

Les chefs-d’œuvre de la collection du musée Bridgestone sont issus du goût pour l’art de trois générations de la dynastie industrielle des Ishibashi. Le public pourra les admirer durant quelques mois au Musée de l’Orangerie.

JPEG - 91.4 ko
Alfred Sisley (1839-1899) « Saint-Mammès et les coteaux de la Celle – matin de juin », 1884
Huile sur toile, 54,6 × 73,4 cm. Tokyo, Bridgestone Museum of Art. Don de Shôjirô Ishibashi, 1961 © Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation

Le fondateur de l’entreprise Bridgestone, Shojiro Ishibashi (1889 - 1976), se singularise très tôt par sa passion pour les arts et notamment pour les arts occidentaux qu’il commence à collectionner dès la fin des années 1930. Il fait édifier un musée pour sa collection au cœur de Tokyo en 1952. Celui-ci propose au public des œuvres de la période impressionniste ainsi que des œuvres d’art moderne occidentales et japonaises. La collection a ensuite continué d’être enrichie par les nouvelles générations.

JPEG - 57.9 ko
Gustave Caillebotte (1848-1894) « Jeune homme au piano », 1876
Huile sur toile, 81 × 116 cm. Tokyo, Bridgestone Museum of Art © Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation
JPEG - 39.8 ko
Takeji Fujishima (1867-1943) « Éventail noir », 1908-1909
Huile sur toile, 63,7 × 42,4 cm. Tokyo, Bridgestone Museum of Art. Don de Shojiro Ishibashi, 1961 © Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation

La fondation Ishibashi conserve aujourd’hui plus de 2500 œuvres dont 1600 sont gérées par le musée de Tokyo. A l’occasion des travaux de l’actuel musée et en attendant la livraison de nouveaux bâtiments, les chefs-d’œuvre de la collection seront montrés lors d’une unique étape occidentale au musée de l’Orangerie.

Le parcours mettra notamment à l’honneur les œuvres de l’impressionnisme jusqu’à l’abstraction occidentale et orientale d’après-guerre, de Monet, Renoir et Caillebotte à Cézanne, Matisse, Picasso, Pollock et Shiraga.

L’un des pivots de l’exposition sera aussi le lien permanent établi entre les œuvres, leurs acquéreurs et l’histoire du Japon moderne afin de donner aux visiteurs de nombreux éléments de contexte. Enfin, cette exposition trouve également sa place au musée de l’Orangerie à travers un jeu de miroir où la passion privée pour l’art a su se transformer en collection ouverte à tous les publics.

Du 5 avril au 21 aout 2017



Commentaires

Annonces

Nouveautés du mois !

FESTIVAL

Les Rencontres de Coppet, jusqu’au 12 novembre

Genève : Théâtre de l’Orangerie, du 27 juin au 30 septembre

Genève : Musiques en été, du 1er juillet au 18 août

Puplinge Classique Festival, du 15 juillet au 19 août

Piano à Saint-Ursanne, du 2 au 13 août

CINEMA

Cine Die de juillet - août

MUSIQUE

Genève : Concerts en Vieille-Ville, en juillet

SPECTACLES

Mézières : « Le Jour du Grand Jour » par le Théâtre Dromesko

Tournée : « Roméo et Juliette » par les ArTpenteurs, jusqu’à fin septembre

Zurich + Genève : « OVO » par le Cirque du Soleil, en octobre

EXPOSITIONS

Paris : Camille Pissaro, jusqu’au 16 juillet

Pully : Édouard Morerod, jusqu’au 30 juillet

Bâle : « ¡Hola Prado ! », jusqu’au 20 août

Chantilly : Bellini, Michel-Ange.., jusqu’au 20 août

Paris : chefs-d’œuvre du Bridgestone Museum, jusqu’au 21 août

Hermance : Aris Georgiou, du 29 juin au 9 septembre

Amsterdam : 1917. Romanov & Révolution, jusqu’au 17 sept.

Montricher : Federico García Lorca, jusqu’au 24 septembre

Vevey : Oskar Kokoschka , jusqu’au 1er octobre

Vevey : « Vertige de la couleur », du 30 juin au 1er octobre

Bâle : Malevich, Kandinsky & porcelaine, jusqu’au 8 octobre

Aix : Sisley l’impessionniste, jusqu’au 15 octobre

Paris : Kiefer / Rodin, jusqu’au 22 octobre

Paris : David Hockney, jusqu’au 23 octobre

Lausanne : Chefs-d’œuvre de la collection Bührle, jusqu’au 29 octobre

Paris : Derain, Balthus, Giacometti, jusqu’au 29 octobre

Paris : « Medusa - bijoux et tabous », jusqu’au 5 novembre