Fotomuseum, Winterthur
Winterthur : André Kertész

Le Fotomuseum de Winterthur consacre une rétrospective à l’un des maîtres de la photographie.

Article mis en ligne le 4 mars 2011
dernière modification le 19 mai 2011

Fotomuseum, Winterthur :
André Kertész, rétrospective

Le Fotomuseum de Winterthur consacre, du 26 février au 15 mai 2011, une rétrospective à l’un des maîtres de la photographie.
André Kertész (Budapest, 1894 - New York, 1985) n’a jamais vu son œuvre faire l’objet d’une véritable rétrospective en Europe, bien qu’il ait fait don de tous ses négatifs à l’État français. Il est pourtant l’un des photographes majeurs du XXe siècle tant du point de vue de la richesse de son œuvre que de la longévité de sa carrière.

À Paris, où il arrive en 1923, il fréquente de nombreuses personnalités littéraires et artistiques, comme Brassaï, Colette, Michel Seuphor qui lui fait rencontrer Mondrian. Au cours de sa carrière, André Kertész encouragea Brassaï, inspira Henri Cartier-Bresson, et est considéré comme l’un des fondateurs du photo-journalisme ; il a introduit des éléments stylistiques dans la photographie qui apparaissent toujours dans les œuvres de photographes contemporains.

De cœur, il était un photographe et un artiste dans des proportions égales, poétique, vital, indépendant en pensées et en actions. En un mot, il était un maître des la photographie, et sa longue période de production a influencé de nombreux photographes. Toutefois, il a fallu beaucoup de temps pour que ses remarquables capacités, sa vision expérimental et poétique de la photographie, soient reconnues dans l’histoire de la photographie.

Avec un ensemble d’environ 250 photographies et d’innombrables contributions à des magazines, la rétrospective du Fotomuseum permet d’explorer les différentes époques de sa vie et de son parcours d’auteur. L’ordre chronologique et les thèmes principaux abordés donnent un aperçu de sa pratique photographique.

A voir jusqu’au 15 mai 2011