Fondation Cartier pour l’art contemporain
Paris : Le Vaudou

La collection d’objets vaudou africains de Anne et Jacques Kerchache s’expose...

Article mis en ligne le 29 avril 2011
dernière modification le 4 octobre 2011

Fondation Cartier pour l’art contemporain :
Le Vaudou

La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente un ensemble exceptionnel d’objets vaudou africains issus de la collection Anne et Jacques Kerchache, à travers une scénographie conçue par Enzo Mari, l’un des grands maîtres du design italien.
Avec près d’une centaine de « bocio »* dont certains appartiennent désormais à d’autres collections privées, « Vaudou » est la première grande exposition consacrée exclusivement à ces sculptures traditionnelles d’Afrique occidentale.

Réalisée en étroite collaboration avec Anne Kerchache – aujourd’hui Mme Kamal Douaoui –, l’exposition réunit aussi les notes, lettres et photographies de Jacques Kerchache en lien avec ses expéditions, ses recherches sur le vaudou et ses projets d’exposition des arts premiers dans les musées français. Les films d’archives de ses voyages permettent d’explorer le vaudou dans son contexte et de porter un nouveau regard sur un art qui reflète les préoccupations universelles et éternelles de l’humanité.

A voir jusqu’au 25 septembre 2011

* Les sculptures “bocio“ [nom qui signifie « cadavre (cio) doté de pouvoirs (bo) »] sont reliées à l’énergie des divinités vaudou ; elles sont les intermédiaires entre le monde visible et le monde spirituel. Assemblages d’éléments hétéroclites – cordes, ossements, coquillages et mèches de cheveux – recouverts d’une épaisse couche de matière (argile, d’huile de palme et matériaux sacrificiels), ces statues sont utilisées dans le but de nuire et /ou de protéger ; leur force est à la fois visuelle et métaphysique.