Palais Lumière, Évian
Évian : Paul Éluard

La collection Paul Éluard au Palais Lumière

Article mis en ligne le 1er février 2013
dernière modification le 26 mai 2013

Le Palais Lumière organise, du 2 février au 26 mai, une exposition consacrée à l’œuvre de Paul Éluard, « Paul Éluard, poésie, amour et liberté ». Le musée de La Poste contribue à l’événement en prêtant un album de cartes postales surréalistes réunies par le poète.

Né à l’orée du XXe s., Paul Éluard (1895-1952) est le grand poète de l’amour et de la paix. Il est aussi l’ami des arts. La prochaine exposition du Palais Lumière a pour ambition d’évoquer la vie et l’œuvre de cet artiste majeur de la littérature française. Humaniste, amoureux, homme de bien, poète, ami des artistes, homme engagé, il est une des figures incontournables de la première moitié du siècle dernier.

Les huit chapitres de l’exposition permettront d’approcher l’homme et l’écrivain à travers des objets personnels : reconstitution de son bureau avec sa bibliothèque, ses manuscrits, ses ouvrages, ses amis et ses passions. Une partie de l’histoire de France se déroule des « Premiers poèmes », signés de son véritable patronyme Eugène Grindel, aux poésies de la résistance avec les manuscrits de « Liberté », aux poésies d’amour.

Collectionneur exceptionnel de la peinture de ses amis mais aussi d’objets sauvages (il a participé à la reconnaissance d’objets qualifiés de fétiches, au mieux d’objets « ethnographiques »), il réunit autour de ses vers les plus célèbres des artistes de son temps : Hans Arp, Salvador Dali, Pablo Picasso, Georgio de Chirico, Max Ernst, Man Ray, André Beaudin, Jean Cocteau, Apel les Fenosa, Hans Bellmer ou Alberto Giacometti.

A voir du 2 février au 26 mai 2013.

A noter qu’en marge de l’exposition Éluard, la ville d’Évian propose deux rendez-vous musicaux :
- Dimanche 3 février à 18h30 : Concert des professeurs de l’école de musique d’Évian. Au programme : deux mélodies de Poulenc sur des poèmes d’Éluard, chant et piano/ Caprilena d’Ibert, pour violon seul /Scaramouche de Milhaud, pour saxophone et piano / Allegro, Appassionato de Saint-Saëns, pour violoncelle et piano / Gymnopédie de Satie, pour piano / Sonate pour hautbois et piano de Saint-Saëns.
Auditorium du Palais Lumière. Entrée libre.

- Vendredi 15 février à 20h : Concert-spectacle « Liberté des âges », récital de piano solo, avec Vittorio Forte. Au porgramme, des œuvres de Couperin, Chopin, Martucci et Gershwin.
Auditorium du Palais Lumière. 15€ / 13€ (tarif réduit). Le billet donne droit à une visite de l’exposition. Billetterie à l’accueil de l’exposition.