Fondation Beyeler, Riehen
Riehen : Ferdinand Hodler

La Fondation Beyeler expose l’œuvre tardive de Hodler

Article mis en ligne le 30 janvier 2013
dernière modification le 26 mai 2013

La Fondation Beyeler est le premier musée de Suisse à consacrer une vaste exposition à l’œuvre tardive de Hodler, en présentant environ 80 tableaux. C’est en effet au cours de ses dernières années d’activité que la place majeure qu’il occupe dans l’art moderne est apparue clairement.

Ferdinand Hodler, dont l’œuvre a marqué comme celle de peu d’autres peintres l’image extérieure et intérieure de la Suisse, a également été l’un des plus grands représentants de la transition entre le XIXe siècle et l’époque moderne.

Au cours des dernières années de sa vie, Ferdinand Hodler (1853 –1918) a poursuivi de façon décisive le développement de sa peinture, donnant naissance à un certain nombre de ses chefs-d’œuvre les plus importants.

A travers des séries et des variations, le célèbre artiste suisse a prêté une forme nouvelle, libérée, aux grands thèmes de sa vie : la beauté des montagnes et des lacs suisses, sa fascination pour les femmes ainsi que ses interrogations sur sa propre existence et sur la mort.

L’exposition de la Fondation Beyeler offre pour la première fois un vaste aperçu de l’œuvre tardive de Hodler, couvrant les années 1913 à 1918. On verra des autoportraits de l’artiste, la bouleversante série sur les souffrances et la mort de sa compagne, Valentine Godé-Darel, ainsi que de sublimes panoramas.

Son groupe de figures « Regard dans l’infini », une peinture murale monumentale que l’on pourra à nouveau admirer à Bâle pour la première fois depuis de longues années, constitue un sommet de cette exposition.

A voir jusqu’au 26 mai 2013