Galerie Aki, Genève
Genève : « Ameyibo » Afrique 1979-2012

Exposition de photographies de Maurizio Bonalume

Article mis en ligne le 7 avril 2013
dernière modification le 9 mai 2013

La Galerie Aki expose les photographies de Maurizio Bonalume, qui a silloné l’Afrique lors de voyages d’agrément ou de séjours à but humanitaire.

Ainsi, les premières photos exposées attestent de ses belles rencontres avec les Touaregs en 1979 ; elles sont suivies de clichés - portraits, moments d’intimité, jeux d’enfants, scènes de la vie quotidienne - pris au Maroc, au Bénin, puis au Togo où le photographe a vécu des moments forts. Il se rend d’ailleurs chaque année dans ce pays depuis 2009, et y a tissé des liens d’amitié avec certains de ses habitants.

Auparavant, Maurizio Bonalume était connu pour ses photos en noir et blanc - images de clôtures figées au cœur de l’hiver jurassien, ou maisonnettes érigées au milieu des rizières du delta de l’Ebre - où ne figurait pas trace d’un être humain. Cette nouvelle série atteste d’un changement considérable puisque l’humain y est largement représenté et, pour rendre compte de la profondeur d’un regard, du velouté d’un grain de peau, de la texture d’une étoffe et de l’intensité des lumières, le photographe, pour la première fois, fait dialoguer le noir et blanc avec la couleur.

« Ameyibo », qui signifie noir en langue Evé et Mina, résonne ici comme un hommage au peuple africain.

A voir du 10 avril au 4 mai 2013 à la Galerie Aki, 24, rue des Bains, 1205 Genève