Festival à Nyon
Nyon : Visions du Réel

Edition 2013, du 19 au 26 avril

Article mis en ligne le 18 avril 2013

par Viviane Vuilleumier

Joli programme à nouveau, pour cette 44e édition. Et parmi les points forts, signalons que Visions du Réel présentera en première mondiale le film Viramundo de Pierre-Yves Borgeaud, avec la présence exceptionnelle de Gilberto Gil.

Réflexion, exploration et découverte sont les thèmes clé des 154 films présentés lors du Festival, soit 110 films en compétition de 45 pays, dont 24 films suisses, et la quasi totalité des films seront présentés en première mondiale ou internationale.

« Viramundo » de Pierre-Yves Borgeaud
© Looknow

Le choix des thèmes de cette édition 2013 est justifié par les démarches mêmes des cinéastes de toutes les régions qui monde qui, face aux contradictions de la globalisation ou aux révoltes sociales qui ont touché de nombreux pays récemment, en Occident ou en Orient, analysent la situation actuelle et explorent de nouveaux modes de vie.

Concernant les critères clés de sélection des films figurent le respect du spectateur et des personnes filmées, l’implication du cinéaste dans son projet, tout comme l’originalité et l’esthétique du film. La capacité du réalisateur à transmettre au film son propre souffle et sa créativité sont également très importantes pour les juges.

« Un spécialiste-Portrait d’un criminel moderne » de Eyal Sivan
© Moa Distribution

Un autre critère a une grande valeur pour Visions du Réel, et c’est celui de l’exclusivité, puisque le film tient à renforcer son rôle de plateforme mondiale de lancement de films. Tous les films en compétition sont d’ailleurs des premières mondiales (72), des premières internationales (31), des premières européennes ou suisses (7).

Les Ateliers, ces grands moments du Festival, accueilleront cette année le cinéaste israélien Eyal Sivan - qui a marqué les esprits avec ces films, Route 181 ou Jaffa : La mécanique de l’orange, voire son Un spécialiste-Portrait d’un criminel moderne dont le sujet est Adolf Eichmann.

« Ozols / The Oak » de Laila Pakalnina

Le deuxième Atelier est consacré à Laila Pakalnina, cinéaste lettone, qui a vu ses œuvres sélectionnées pour les festivals de Berlin, Cannes, Locarno ou Venise. Citons Ozols / The Oak ayant pour sujet le chêne de Seja, vieux de quelques 700 ans, et le quotidien du village construit autour de lui ; ou Mostieties / Wake Up, qui raconte le monde à travers des yeux d’enfants.