Fotomuseum, Winterthur
Winterthur : James Welling

La photographie postmoderne à l’honneur.

Article mis en ligne le 28 décembre 2013
dernière modification le 17 février 2014

par Viviane Vuilleumier

L’exposition proposée par le Fotomuseum de Winterthur rend hommage au talent de James Welling, un artiste postmoderne originaire du Connecticut qui a réalisé, au cours des 35 dernières années, de magnifiques photographies.

James Welling (né en 1951) n’est pas un artiste traditionnel puisque ses créations se situent entre peinture, sculpture et photo traditionnelle. Depuis plus de 40 ans, il s’intéresse aux sujets liés à la représentation et à l’abstraction et il est aujourd’hui reconnu - que ce soit par des critiques, des artistes ou des collectionneurs - comme la figure centrale de la photo moderne internationale.<b

L’exposition « Autographe » montre ses séries d’œuvres quasi documentaires, réalisées dans la tradition de la photographie d’art classique d’un Paul Strand, comment elle se pratiquait dans l’avant-garde avec Moholy-Nagy, Christian Schad et Man Ray.

Pour la première fois sont réunis, dans un contexte muséal, les Unikate de la série Degradés, les photogrammes abstraits en couleurs qui ont été dessinés par l’artiste dans la chambre noire avec une lumière pure. Welling travaille avec l’analogique et le numérique, en couleur et en noir / blanc, avec et sans caméra.

Fasciné par les possibilités du médium, James Welling a suivi le changement fondamental de la photo jusqu’à aujourd’hui : qu’il s’agisse des débats critiques et idéologiques postmodernistes au sujet de la Pictures Generation, dans lesquels les concepts tels que la paternité, l’originalité et le caractère unique de la photographie sont remis en cause, ou autour de l’accentuation neomoderne actuelle de la photo comme objet excessif.

Jusqu’au 16 février 2014