Fondation Pierre Arnaud, Lens
Lens / Crans-Montana : Divisionnisme

Un nouveau musée en Valais

Article mis en ligne le 2 janvier 2014
dernière modification le 24 avril 2014

par Viviane Vuilleumier

Le canton du Valais peut s’enorgueillir de l’ouverture d’un nouveau lieu d’exposition sur son territoire, à savoir la Fondation Pierre Arnaud à Lens qui a ouvert ses portes le 22 décembre, avec une exposition dédiée à la peinture suisse et à sa confrontation avec les courants internationaux qui essaimèrent de 1800 à 1950.

Dédiée à la mémoire de l’homme d’affaires Pierre Arnaud par son gendre et sa fille, Daniel et Sylvie Salzmann, la Fondation consacre son exposition inaugurale au divisionnisme.

Imaginé par l’architecte valaisan Jean-Pierre Emery, le bâtiment qui abritera les expositions temporaires du centre d’art affiche une façade spectaculaire et ingénieuse tout en verre ; elle permet de filtrer la lumière du jour, et s’adapte à la luminosité extérieure en s’assombrissant ou s’éclaircissant à dessein, ce qui assure aux œuvres exposées un éclairage optimal tout en les protégeant. Et, plus non négligeable, la façade fait fonction de miroir, réfléchissant le paysage alentour.

Couleur Maîtrisée ? Couleur éclatée !
Jusqu’en avril, plus d’une centaine d’œuvres - d’origine française, italienne, suisse, hollandaise, allemande et belge - rendent hommage aux peintres du divisionnisme, dont le mérite était de vouloir restituer la lumière grâce à un mélange optique des couleurs et non par le mélange chimique sur la palette.

Pratiqué dès les années 1880, le divisionnisme propose un nouveau langage pictural fondé sur les lois de l’optique ; les artistes attirés par ce nouveau moyen d’expression juxtaposent des couleurs pures par touches variées, allant du point à la tache en passant par le filament et la virgule, laissant l’œil du spectateur recomposer l’image dans toutes ses nuances.

La Fondation Arnaud expose les œuvres d’artistes majeurs du divisionnisme, des artistes qui ont pour nom Georges Seurat, Paul Signac, Camille Pissarro, Gaetano Previati, Angelo Morbelli, Carlo Fornara, Giovanni Segantini, Théo Van Rysselberghe, Giovanni Giacometti et Cuno Amiet. Les toiles ainsi présentées mettent en lumière les différentes facettes du mouvement... De la couleur maîtrisée à la couleur éclatée.

Jusqu’au 22 avril 2014.