Musée d’Orsay
Paris : Gustave Doré (1832-1883)

L’imaginaire au pouvoir

Article mis en ligne le 17 avril 2014
dernière modification le 11 mai 2014

Le musée d’Orsay rend hommage à un artiste qui est sans doute l’un des plus talentueux du XIXe siècle : illustrateur, graveur, peintre et sculpteur, Gustave Doré excella dans tous les domaines qu’il toucha, et son talent fut internationalement reconnu de son vivant.

Prodigieux artiste du XIXe siècle, Gustave Doré entame, à quinze ans à peine, une carrière de caricaturiste puis d’illustrateur professionnel - qui lui vaudra une célébrité internationale - avant d’embrasser tous les domaines de la création : dessin, peinture, aquarelle, gravure, sculpture.

Il investit également son immense talent dans les différents genres, de la satire à l’histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques...

En tant qu’illustrateur, Doré s’est mesuré aux plus grands textes (La Bible, Dante, Rabelais, Perrault, Cervantes, Milton, Shakespeare, Hugo, Balzac, Poe), faisant de lui un véritable passeur de la culture européenne. Il occupe ainsi une place cruciale dans l’imaginaire contemporain, de Van Gogh à Terry Gilliam, sans compter son influence certaine sur la bande-dessinée ; autant d’aspects que cette première rétrospective depuis trente ans souhaite explorer.

Jusqu’au 11 mai 2014