Centre Pompdou et Musée d’Art moderne
Paris : Les Delaunay

Un événement à ne pas manquer !

Article mis en ligne le 23 novembre 2014
dernière modification le 1er mars 2015

A Paris, deux expositions célèbrent les Delaunay : Sonia Delaunay est à l’affiche du Musée d’art moderne de la ville de Paris sous l’intitulé « Les couleurs de l’abstraction », tandis que le Centre Pompidou expose Robert Delaunay et ses « Rythmes sans fin ».

Robert et Sonia Delaunay, couple rare de deux artistes unis dans la création de l’abstraction et son extension pionnière en « simultané » aux arts appliqués, sont présentés séparément cette automne à Pars.

L’exposition « Rythmes sans fin », basée sur l’extraordinaire richesse du fonds Robert Delaunay, explore la surprenante production de Robert Delaunay dans les années 1920-1930, et permet au Centre Pompidou de montrer comment cet artiste (1885-1941) a étendu ses premières innovations formelles sur la lumière et la couleur à l’architecture et l’environnement, révélant également comment sa peinture sort successivement du plan du tableau pour investir l’espace architectural. L’événement regroupe environ quatre-vingts œuvres, peintures, dessins, reliefs, mosaïques, maquettes, une tapisserie et un grand nombre de photographies documentaires.

La deuxième partie de l’exposition est consacrée aux spectaculaires projets de décoration que Robert Delaunay – avec l’architecte Félix Aublet – réalise pour le Palais des chemins de fer et le Palais de l’air, et qui font sensation à l’Exposition internationale de 1937.

Tandis qu’avec « Les couleurs de l’abstraction », le musée d’Art moderne de la Ville de Paris propose une grande rétrospective Sonia Delaunay (1885-1979), la première depuis 1967 ; cette manifestation rassemble, rassemble, aux côtés de trois reconstitutions exceptionnelles d’environnements, plus de 400 œuvres : peintures, décorations murales, gouaches, estampes, mode et textiles. Cette monographie qui suit l’évolution de l’artiste de l’aube du XXème siècle à la fin des années 1970, met en lumière l’importance de son activité dans les arts appliqués, sa place spécifique au sein des avant-gardes européennes, ainsi que son rôle majeur dans l’abstraction dont elle figure parmi les pionniers.

Présentée selon un parcours chronologique largement documenté, la singularité de l’œuvre de Sonia Delaunay est marquée par un dialogue soutenu entre les arts et l’ensemble des œuvres choisies révèle une approche personnelle de la couleur, réminiscence de son enfance russe et de son apprentissage de la peinture en Allemagne.

Sonia Delaunay. Les couleurs de l’abstraction , jusqu’au 22 février 2015 au musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

Robert Delaunay. Rythmes sans fin, jusqu’au 12 janvier 2015 au Centre Pompidou.