Fondation Suisse pour la Photographie, Winterthur
Winterthur : Meinrad Schade

“La guerre sans la guerre”

Article mis en ligne le 8 mars 2015
dernière modification le 19 mai 2015

La Fondation Suisse pour la Photographie expose les œuvres de Menrad Schade, un photographe qui s’est donné pour mission de sillonner les régions du globe ayant connu ou connaissant encore des conflits, afin de les documenter de façon détaillée.

Voilà plus de dix ans que Meinrad Schade (né en 1968) travaille à son projet « Avant, après et en marge de la guerre ». Il a visité des régions dans l’actuelle Russie et dans des Etats de l’ancienne Union soviétique, comme la Tchétchénie, l’Ingouchie, le Haut-Karabagh, le Kazakhstan et l’Ukraine, pour documenter dans des reportages détaillés des conflits passés, qui couvent encore et qui pourraient éclater à nouveau.

Faisant preuve d’empathie, d’impartialité et de rigueur, le photographe montre les traces laissées par la guerre dans les villes, les villages et la nature, mais aussi les blessures physiques et psychiques infligées aux habitants ; il montre également ceux qui en sont sortis indemnes et qui s’enorgueillissent de leurs exploits.

Meinrad Schade donne à voir un tableau inquiétant d’un contexte de vie oscillant entre catastrophe et normalité, entre guerre et paix. Mais il ne s’agit pas pour lui seulement de l’ex-Union soviétique. Le photographe cherche plutôt à explorer les relations de cause à effet de la guerre et son impact sur des destins individuels, qui sont partout les mêmes, que ce soit en Europe de l’Est ou encore en Israël et en Palestine où Meinrad Schade poursuit actuellement son projet.

Du 7 mars au 17 mai 2015