Divers lieux de Genève
Genève : Autour du FIFDH

Expos

Article mis en ligne le 3 mars 2016
dernière modification le 18 mars 2016

par Viviane Vuilleumier

En lien avec le FIFDH, Festival du Film et Forum international sur les droits humains, qui se tiendra du 4 au 13 mars, plusieurs expositions auront lieu à la Maison des Arts du Grütli et dans d’autres lieux. Petit coup d’œil sur la programmation

Citons tout d’abord les photographies de Leila Alaoui présentées sous le titre Natreen - We Are Waiting en collaboration avec le Danish Refugee Council (du 7 au 13 mars à la Maison des arts du Grütli).

Ensuite, évoquons les dessins, caricatures et peintures faisant partie de l’exposition Fenêtres sur les couloirs de la mort qui investit trois lieux : l’Espace Pitoëff et la Bibliothèque de la Cité à Genève, et la Maison du Dessin de Presse à Morges (voir l’article à ce sujet).

L’exposition intitulée Syrian Refugees I Met in Iraqi Kurdistan permet de découvrir le reportage effectué par le dessinateur et illustrateur Olivier Kugler en décembre 2013, lorsqu’il s’est rendu avec Médecins Sans Frontières dans le camp de réfugiés de Domiz, afin de réaliser un reportage sur les réfugiés syriens (Maison des arts du Grütli et centre d’hébergement collectif de Saconnex - Hospice général, du 4 au 13 mars)

Un autre événement à signaler concerne Les Manuscrits de Tombouctou. Ecrits entre le XVe et le XVIe siècle, les précieux manuscrits de l’Empire Songhaï sont la preuve indiscutable que le continent africain a bien une histoire, tordant ainsi le coup à des préjugés tenaces. Cette exposition, basée sur les recherches de Jean-Michel Djian, journaliste et producteur à France Culture, propose de découvrir un pan de l’histoire mondiale longtemps ignoré (Espace Pitoëff, du 4 au 13 mars).

Toujours dans le domaine des droits humains, un projet réalisé par les résidents de l’abri de Protection Civile (PC) de Châtelaine qui, à l’occasion de la Semaine contre le racisme et à l’initiative de l’Hospice général, ont peint des fresques autour du thème du parcours du migrant, grâce à l’aide de deux graffeurs professionnels ; ceux-ci ont d’abord recueilli les récits de résidents de la PC sur leur parcours, leur arrivée en Suisse et leurs premières impressions marquantes. Dans un deuxième temps, les artistes ont aidé les résidents à mettre en images leurs récits. Des images exposés sous le titre Des Images pour des maux. (Fonderie Kugler, samedi 5 mars dès 17 & dimanche 6 mars dès 15h).