Opéra de Lyon
Lyon : « Benjamin, dernière nuit »

Création

Article mis en ligne le 5 mars 2016

par Viviane Vuilleumier

Dans le cadre de la Biennale Musiques en scène 2016, l’Opéra de Lyon affiche une création mondiale qu’il a commandée à Michel Tabachnik, sur un livret de Régis Debray, un opéra inspiré par la vie, ou plutôt par la mort toute proche, de Walter Benjamin.

« Benjamin, dernière nuit »
© Stofleth

Walter Benjamin est sur son lit de mort. La morphine qu’il vient d’avaler amplifie les voyages de la pensée. La vie défile…
Il se retrouve à discuter avec Koestler sur le port de Marseille. Le dialogue est rude. On n’est pas toujours d’accord. Souvenirs de maltraitances dans les camps. La musique est tranchante, haletante. Le discours musical traduit leurs angoisses, haché, brisé, jodlé, les idées vont plus vite que la parole…
...Et la pensée se trouble, elle bascule, Asja Lacis se mélange à la conversation, puis elle s’impose, la supplante. Seule, elle déploie sa large mélopée, nostalgique. Des échos de voix prolongent ces sons, comme des traces résonantes, les souvenirs se perdent… Asja parle à Benjamin dans un verbe fluide que les instruments imitent tour à tour, créant tout un flot d’arpèges harmonieux. Benjamin lui répond. L’orchestre s’interrompt brusquement. Il scande des rythmes secs ou, au contraire, tient des accords figés. Puis Asja reprend ses mélismes liquides…
Et la pensée qui erre retourne à Koestler… Une chanson termine cette évocation, on se remémore ses évasions, marche ou crève…

« Benjamin, dernière nuit »
© Stofleth

C’est ainsi que Michel Tabachnik parle de cette création, qui sera servie sur scène par la direction musicale de Bernhard Kontarsky à la tête de l’Orchestre, des Chœurs et de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon, et la mise en scène de John Fulljames.

Quant à la distribution, elle bénéficiera des voix de Jean-Noël Briend dans le rôle-titre (’doublé’ par le comédien Sava Lolov), de Michaela Kustekova (Asja Lacis), de Michaela Selinger (Hannah Arendt), de Charles Rice (Arthur Koestler), de Jeff Martin (Bertolt Brecht) et de Gilles Ragon (André Gide), entre autres...

Représentations
- mar 15 mar 2016 - 20h00
- ven 18 mar 2016 - 20h00
- dim 20 mar 2016 - 16h00
- mar 22 mar 2016 - 20h00
- jeu 24 mar 2016 - 20h00
- sam 26 mar 2016 - 20h00

Billetterie en ligne