Musée de Montmartre
Paris : « Artistes à Montmartre »

De Steinlen à Satie (1870-1910)

Article mis en ligne le 21 avril 2016

L’exposition organisée par le Musée de Montmartre présente les œuvres de plus de vingt artistes qui ont vécu à Montmartre et y ont développé leur art de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle.

Edouard Lefèvre (1842-1923) « Moulin de la Galette », n.d.
Aquarelle sur papier, 31 x 39,8 cm Musée de Montmartre,. Collection Le Vieux Montmartre, © Stéphane Pons, Paris

Rarement dans l’histoire une telle densité de talents aussi divers s’est concentrée dans un périmètre aussi restreint que la Butte Montmartre. Pour la première fois le Musée de Montmartre rassemble les œuvres de ces personnalités artistiques diverses issues de ses collections. A partir de 1870, Montmartre attira les artistes par sa lumière, par son charme champêtre et ses bas loyers, mais aussi par l’effervescence artistique de ses cabarets. Des artistes venus de divers pays s’y installent ainsi que des musiciens ou des poètes, à l’image d’Erik Satie, venu d’Honfleur s’installer en 1887 au 6, rue Cortot.

Santiago Rusiñol (1861-1931) « Una Romanza », 1894
Huile sur toile, 98,5 x 111 cm ©Museu Nacional d’Art de Catalunya, Barcelone (2016)/photo Jordi Calveras

C’est une belle occasion de découvrir des œuvres de Santiago Rusiñol, Henri Martin, Fernand Pelez, Eugène Carrière, Théophile-Alexander Steinlen, Henri Bellery-Desfontaines, Pierre Bonnard, Henri-Gabriel Ibels, Emile Bernard, Henri de Toulouse-Lautrec, Adolphe-Léon Willette, Edouard Lefèvre et Eugène Delâtre, ainsi que des œuvres des artistes du XXe siècle tels Suzanne Valadon, Maurice Utrillo, André Utter, Max Jacob, Pablo Picasso, Marie Laurencin, Frantisek Kupka, Démétrius Galanis ou encore Amadeo Modigliani.

Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923) « La Clinique Chéron (avant la lettre) », vers 1905
Lithographie, 206 x 151 cm. Musée de Montmartre,. Collection Le Vieux Montmartre, ©Stéphane Pons, Paris

Plus de 160 œuvres sont exposées à l’occasion de cette exposition qui commémore le 150ème anniversaire de la naissance d’Erik Satie. La salle qui lui est consacrée, située à quelques mètres de son ancienne résidence, trace le portrait montmartrois du musicien. Une sélection d’œuvres exceptionnelles présentées pour la première fois à quelques mètres seulement de l’ancienne résidence du musicien. Parmi elles, le célèbre tableau d’Antoine de La Rochefoucauld, Portrait d’Erik Satie (1894), sera exposé avec des œuvres de Santiago Rusiñol venues de Barcelone pour l’occasion, comme Una Romanza (1894), œuvre rarement exposée à Paris. Après plus de 120 ans, cette toile regagnera la lumière de la Butte Montmartre sous laquelle elle fut créée.

Signalons encore que cette exposition propose un parcours chronologique qui dévoilera la richesse artistique de l’époque et le dialogue entre ces différentes personnalités. Naturalistes, impressionnistes, postimpressionnistes, symbolistes, fauves, cubistes... tous se donnent rendez-vous à Montmartre et trouvent, dans ce lieu de liberté et de bohème, une formidable créativité. Les douze salles de l’exposition explorent leurs créations mais aussi leurs influences, leurs différences et surtout leur intention commune de révolutionner l’art de leur époque.

Jusqu’au 25 septembre 2016