Rovigo, Palazzo Roverella
Rovigo : Art & Magie

Voyage initiatique

Article mis en ligne le 11 décembre 2018

Le Palais Roverella abrite une exposition dans laquelle les premiers rôles sont tenus par l’art, la magie et l’ésotérisme.

L’exposition revisite les relations entre les tendances ésotériques à la mode entre 1880 et les années suivant immédiatement la première guerre mondiale, et leurs influences sur les arts figuratifs européens - du Symbolisme aux mouvements historiques d’avant-garde.

Giorgio Kienerk, « Le Silence » (panneau central du triptyque “L’énigme humaine“), 1900
Pavia, Musei Civici Quadreria dell’Ottocento

Les artistes exposés incluent Odilon Redon, Paul Ranson, Eugene Grasset, Jean Delville, Felicien Rops, Austin Osman Spare, Paul Serusier, Alberto Martini, Carlos Schwabe, Wassily Kandinsky, et bien d’autres, jusqu’à Piet Mondrian et Romolo Romani.

L’intérêt des doctrines ésotériques, avec leurs nombreux mythes et leurs représentations symboliques, explosent sur la scène européenne à la fin des années 1800, coïncidant avec le développement du Symbolisme dans l’art. Débutant en France et en Belgique, l’influence de la culture ésotérique sur les arts figuratifs s’étant rapidement à travers l’Europe, devenant entremêlée avec la littérature et impliquant - grâce à Joséphin Péladan et à son Salon de la Rose+Croix - les principaux noms du Symbolisme international, de Fernand Khnopff à Jean Delville et Gaetano Previati.

Enfin, les théories hermétiques - principalement la théosophie de Helena Petrovna Blavatsky - et les études d’optique et de couleurs jouent un rôle clé dans la genèse de l’Abstraction, influençant profondément le travail d’artistes comme Paul Klee, Johannes Itten, Piet Mondrian et Wassily Kandinsky.

En Italie, ces relations avec les symboles ésotériques influencent également les études sur l’abstraction réalisées par des peintres tels que Giacomo Balla, Arnaldo Ginna et Julius Evola, et montrent un parallélisme particulier avec l’intérêt pour l’occultisme développé par des écrivains comme Gabriele D’Annunzio, Dino Campana et Luigi Pirandello.

Jusqu’au 27 janvier 2019