Musée Jenisch, Vevey
Vevey : Courbet Dessinateur

A découvrir

Article mis en ligne le 16 décembre 2019
dernière modification le 7 février 2020

Avec l’exposition Courbet dessinateur, le Musée Jenisch célèbre le bicentenaire de la naissance de l’une des figures artistiques majeures du XIXe siècle : Gustave Courbet (1819-1877).

En tant qu’institution spécialisée dans les œuvres sur papier, le Musée ambitionne de réévaluer la production dessinée du maître franc-comtois qui s’est éteint en 1877 à La Tour-de-Peilz, à côté de Vevey, et d’en proposer une nouvelle lecture. Près de cinquante dessins du maître du Réalisme sont ainsi réunis à Vevey depuis 1er novembre 201, dont certaines feuilles encore jamais exposées.

Cet important projet, initié par le Musée Gustave Courbet d’Ornans et repris sous une forme remaniée à Vevey, présente quelque cinquante œuvres provenant de collections privées suisses et européennes, ainsi que de nombreuses institutions muséales, dont le Musée Gustave Courbet d’Ornans bien sûr, mais aussi le Musée d’art et d’histoire de Genève ou le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon. Enfin, l’Institut Gustave Courbet à Ornans et la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne comptent également parmi les prêteurs de l’exposition.

Largement connu et documenté, ses dessins demeurent encore peu étudiés et diffusés. Celui dont la critique a souvent clamé qu’il n’était pas dessinateur a cependant réalisé des feuilles d’une très grande qualité graphique et entretenu un rapport au dessin beaucoup plus complexe et riche qu’il n’y paraît. L’exposition vise ainsi à présenter cette partie méconnue du travail du maître d’Ornans et à en proposer une nouvelle évaluation.

Pour reconsidérer la fonction du dessin chez Courbet et sa pratique graphique tout au long de sa carrière, l’exposition s’articule de manière thématique, abordant les sujets suivants : les feuilles de jeunesse, les portraits et autoportraits, les paysages et sujets animaliers, ainsi que la période de l’exil. Elle traite aussi des rapports entre dessin et gravure, de même qu’entre dessin et peinture. Ces différentes sections permettent notamment de se pencher sur les questions liées à la matérialité de ces pièces, les techniques et les supports adoptés par l’artiste.

Jusqu’au 2 février 2020