Palazzo Reale, Milan
Milan : Georges De La Tour

« L’Europe de la lumière »

Article mis en ligne le 7 février 2020
dernière modification le 28 février 2020

Le Palazzo Reale rend hommage à la récente redécouverte de l’œuvre de l’artiste du 17e siècle Georges De La Tour avec une exposition intitulée « L’Europe de la lumière » qui se concentre sur les contrastes entre les peintures de jour et les peintures de nuit.

Georges de La Tour, « L’Adoration des bergers », vers 1645
Huile sur toile, 107 × 131 cm, Musée du Louvre, Paris.

Plus de 30 œuvres sont exposées, résultat de prêts importants provenant de musées américains et français ainsi que d’institutions telles que the National Gallery of Art de Washington D.C., le J. Paul Getty Museum de Los Angeles, la Frick Collection de New York, voire du Musée des Beaux-Arts de Nantes, du Musée des Beaux-Arts de Dijon, et bien sûr du Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille.

L’exposition met donc en évidence les contrastes entre les peintures faites le jour qui se concentrent sur la pauvreté et sur le temps qui passe, offrant un réalisme frappant et des lumières lumineuses, et les images nocturnes où de beaux personnages émergent grâce à la lumière de petites et délicates bougies révélant leur humanité.

La peinture naturaliste précoce et l’expérience de l’utilisation de la lumière sont des éléments clés de la représentation des difficultés de la vie quotidienne, et du rôle des humbles personnages tels que mendiants, bergers, ainsi que des saints et des prêtres. La production artistique de Georges De La Tour devient le protagoniste d’un dialogue avec les œuvres d’autres artistes de la même époque, tels que Gerrit van Honthorst, Paulus Bor, Trophime Bigot et Hendrick ter Brugghen.

Du 7 février au 7 juin 2020