Musée de Grenoble
Grenoble : Grenoble et ses artistes au XIXe siècle

Panorama

Article mis en ligne le 26 octobre 2020

Composée de cent cinquante œuvres et documents, l’exposition du Musée de Grenoble s’appuie sur la riche collection du musée pour étudier, pour la première fois, une période clé de la vie artistique dans la capitale des Alpes.

Celle-ci a souvent été résumée à son école de paysage de montagne. Néanmoins, même si l’on peut considérer qu’elle représente sans aucun doute la part la plus originale de la production artistique grenobloise de cette période, il n’en demeure pas moins que d’autres courants se sont aussi affirmés tout au long du siècle, dont l’intérêt et la qualité constituent une des révélations de cette exposition.

Cette dernière commence par une évocation du contexte institutionnel qui a favorisé l’émergence et l’épanouissement de nombreux peintres et sculpteurs, de même que la structuration de leur parcours académique. En effet, au début du XIXe siècle, Grenoble, à l’image d’autres villes françaises, se dote d’institutions artistiques permettant notamment la formation de jeunes artistes et artisans. Inspirés et stimulés par quelques enseignants charismatiques, beaucoup de ces jeunes complètent leur cursus à Paris, capitale des arts et jalon essentiel pour débuter une carrière professionnelle. Les plus talentueux tentent le prix de Rome pour bénéficier d’une formation de trois années en Italie. Presque tous effectuent cependant ce périple ultramontain pour son caractère initiatique qui marque un temps fort dans l’apprentissage et la construction du goût. La plupart de ces artistes revient ensuite à Grenoble et participent de l’effervescence artistique de la ville.

Le parcours se conclut à l’orée du XXe siècle en évoquant les aspirations d’une nouvelle génération d’artistes pour des horizons inédits qui les conduisent bien au-delà des sommets enneigés des Alpes...

Jusqu’au 25 octobre 2020