Musée des Impressionnismes, Giverny
Giverny : « L’Atelier de la nature, 1860-1910 »

Invitation à la Collection Terra

Article mis en ligne le 27 septembre 2020

Le musée des impressionnismes Giverny offre un large panorama de l’art du paysage tel qu’il fut pratiqué par les artistes américains durant la période de l’impressionnisme français.

Willard Metcalf (1858-1925) « Le Bassin aux nymphéas », 1887
Huile sur toile, 30,8 x 38,3 cm. Chicago, Terra Foundation for American Art, Collection Daniel J. Terra, 1993.5 © Terra Foundation for American Art, Chicago

Avec plus de 90 toiles, lithographies et aquarelles de la Terra Foundation for American Art, l’exposition propose plusieurs éclairages sur l’évolution de cet art.

L’exposition s’ouvre sur la dernière période de « l’Hudson River School », un groupe de peintres paysagistes aucquel il est conseillé de travailler en plein air et de se confronter à « l’atelier de la nature ». L’authenticité caractérise ainsi les paysages et marines au style soigné et précis, exécutés dans les années 1870.

L’art de Whistler, qui rejette l’imitation servile de la nature et invente une nouvelle vision du paysage, pousse les artistes américains vers une interprétation intime et romantique plutôt que vers une représentation fidèle de la nature.

Pendant les 30 années qui suivent l’installation de Claude Monet dans le village en 1883, sa présence attire des centaines d’artistes internationaux, notamment américains. À leur retour aux États-Unis dans les années 1890, les artistes cherchent à reproduire les préceptes issus de l’impressionnisme. Toutefois, l’adaptation des techniques picturales européennes aux paysages américains représente un défi, en raison de la différence de lumière et d’atmosphère.

Jusqu’au 3 janvier 2021