En décembre 2006 et janvier 2007
Onex : musique pour tous

Le programme de décembre 2006 et janvier 2007.

Article mis en ligne le décembre 2006
dernière modification le 7 décembre 2011

par Firouz Elisabeth PILLET

Le mois de décembre vous stresse, entre ces nocturnes consacrées à la recherche des cadeaux de Noël, le menu des fêtes à concocter et les invitations à envoyer ?

Rien de telle que la soirée du jeudi 7 décembre, à 20h, que proposent les spectacles onésiens, pour vous détendre : un vrai spectacle d’humour bouillonnant. Même les plus sceptiques ne pourront rester insensibles aux facéties incessantes de ces deux musiciens-showmen, à savoir le Angklung Duo ; ils sont accompagnés par leur espèce de xylophone et d’autres instruments bizarres qui n’ont rien à envier au Gaffophone de Gaston Lagaffe. Quand bien même la fatigue d’une dure journée de labeur vous assaillerait, impossible de résister aux nombreuses sollicitations - tant sonores que visuelles - qui vous sont proposées. Derrière ce nom étrange qui rappelle un temple du Nord de la Thaïlande, Angklung Duo cachent deux compères suisses, Thomas Steiger et Georg Wiesmann, qui alternent mimes, sonorités insolites et humour absurde.

Carlos Núnez sur scène

En janvier, quand votre esprit peinera à réaliser que le cap de 2007 est passé, foncez à la salle communale d’Onex - le 20 janvier - pour vous immerger dans le monde musical du maître de la cornemuse galicienne, Carlos Núñez qui ne délaisse jamais sa compagne favorite, la gaïta, mais est aussi un joueur de flûte virtuose. Star incontestée dans son pays, entouré de musiciens formidables, celui que l’on surnomme dorénavant le “Jimmy Hendrix de la gaïta“, s’affirme depuis de nombreuses années comme le meilleur ambassadeur de la musique traditionnelle de Galicie. Ce bel hidalgo, aussi charmeur et séduisant que musicien inventif, a des fans à revendre, et surtout des admiratrices, il est l’homme qui a ramené la musique galicienne dans la famille celte, après quarante ans d’absence due à la cécité franquiste. En deuxième partie de soirée se produira Elandir avec de la musique irlandaise traditionnelle.
On l’avait longuement espéré l’an dernier mais la maladie avait eu le dernier mot. François Silvant l’a vaillamment surmontée, et viendra tenir sa promesse faite aux organisateurs des Spectacles onésiens, en présentant "Mes plantes vertes sont magnifiques" du mardi 23 janvier au jeudi 25 janvier. Pour clore son jubilé (20 ans de one-man-show), François Silvant nous entraîne dans un spectacle irrésistiblement commémoratif, en deux époques : une épopée historique et jouissive qui débute par la création du monde et qui s’achève à l’EMS de la Rosablanche, le seul de Suisse Romande où l’on meurt de rire ! Pour servir cette auto-rétrospective, François Silvant, ragaillardi et dispos, servi par sa dégaine inimitable et une multitude d’accents cocasses, recourt à sa palette de personnages - (une quarantaine), plus ubuesques les uns que les autres - accoutrés de costumes piqués à notre entourage. Ces retrouvailles sont placées sous le signe d’un humour primesautier et très certainement salutaire, bouée d’oxygène qui a permis à l’artiste de retrouver son public.

Firouz-Elisabeth Houchi-Pillet

Voir le site des Spectacles Onésiens
Tél. : (022) 879 59 99