Théâtre du Loup
Genève : “La Festa“

Le Teatro due Punti présente au Loup, en création, un texte de Spiro Scimone.

Article mis en ligne le mai 2009
dernière modification le 15 juin 2009

par Andrea TEANO

Du 22 mai au 6 juin, on pourra assister au Théâtre du Loup à une création de Paola Pagani et Antonio Buil. Les deux associés du Teatro due Punti ont choisi cette fois de se baser sur un texte de Spiro Scimone, auteur de premier plan parmi la nouvelle génération théâtrale italienne. Un théâtre original et percutant, qui n’est pas sans évoquer Pinter ou Beckett.

C’est une tragi-comédie grinçante et drôle, conçue comme une partition à trois voix. Une mère, un père et leur fils unique, une famille précaire où l’on bricole tant bien que mal les relations humaines, se donnant la réplique, et manifestant à travers ces échanges le schéma pervers d’un couple qui ne peut durer qu’en impliquant une tierce personne, le fils précisément, lequel joue le rôle de substitut auprès de la mère.

A l’intérieur des êtres
Il n’est pas tant question, ici, de développer une critique sociale de la famille, que de mettre du baume sur une blessure interne à la structure schizophrène de la famille, le tout en essayant de réconcilier l’individu avec lui-même.
C’est pourquoi Antonio Buil et Paola Pagani s’ingénient à fouiller dans l’intimité des êtres afin d’y découvrir les liens qui les unissent. De l’intérieur d’une condition humaine inquiétante, écrasée par la monotonie des habitudes, des échanges laconiques, des réflexions anodines, se déploie alors le rire, manifestation du courage qui permet de ne pas sombrer corps et âme dans un tel marasme.
Dialogues incisifs et humour désespéré, telle est donc la formule du couple d’alchimistes du Teatro due Punti, qui pour l’occasion s’est adjoint les talents du comédien Cédric Dorier.

L’espace et ses dialogues
Trois personnages que l’on verra occuper un espace évoquant une cuisine. A l’image des relations familiales sans cesse négociées, des positions disputées et défendues, cet espace signifie lui aussi un inachèvement. Ici c’est l’eau du robinet qui fuit, ou une ampoule qui grésille, là ce sont des catelles qui tombent. Tout concourt, aussi bien à travers le réalisme du lieu que par la relation des acteurs avec les objets, à établir une intelligence plus intime du texte.

« La Festa » par le Teatro due Punti
© Erika Irmler

La Mère : J’ai compris pourquoi tu ronfles.
Le Père : Pourquoi ?
La Mère : Tu dors la bouche ouverte.
Le Père : Comment tu le sais ?
La Mère : Je te regarde.
Le Père : Pendants que je dors ?
La Mère : Oui.
Le Père : Au lieu de me regarder, éteins la lumière.
La Mère : Je ne peux pas éteindre la lumière. Je dois lire mes prières.
Le Père : Tu ne les sais pas par cœur ?
La Mère : Je les sais par cœur.
Le Père : Alors éteins la lumière.
La Mère : Je regarde les images de saints.
Le Père : Regarde-les dans la journée.
La Mère : Et qu’est ce que je vais regarder la nuit ?
Le Père : Rien. Dors.
La Mère : Comment je fais pour dormir si tu ronfles ?

Teatro due Punti
Le Teatro due Punti est né à Genève en 1998, de la rencontre de deux acteurs, Antonio Buil et Paola Pagani, qui cherchent à développer leur propre langage théâtral. Parmi les créations et interventions artistiques que la compagnie compte à son actif, mentionnons L’histoire du tigre, monologue tiré de la nouvelle de Dario Fo, dont une tournée est en cours de préparation à Fribourg et Neuchâtel, T’as le bonjour d’Alfred, création pour le Théâtre des Marionnettes de Genève et dont une tournée est prévue au Théâtre l’Arsenic/Lausanne, ou encore Les Cosmicomics, d’après Italo Calvino – où l’on trouve cette histoire, drôle et poétique, d’un temps où la lune était si proche de la terre qu’il suffisait d’une échelle pour y monter.

Andrea Teano

« La Festa ». Texte de Spiro Sciamone, traduit de l’italien par Valeria Tasca. Une création du Teatro due Punti.
Au Théâtre du Loup, 10, chemin de la Gravière, 1227 Acacias - Genève.
Du 22 mai au 6 juin, Mardi, mercredi, vendredi et samedi à 20h30, jeudi à 19h, dimanche à 18h, relâche lundi.
Réservation au 022 301 31 00