Lyon et Rhône-Alpes : “La belle voisine“

“La belle voisine“ lève le rideau sur la création suisse contemporaine dans tous ses états.

Article mis en ligne le décembre 2006
dernière modification le 18 octobre 2007

par Christine RAMEL

La Suisse s’invite à Lyon et en Rhône-Alpes. Pendant près de trois mois, les institutions culturelles de la région frontalière accueillent les artistes venus de la belle voisine.

Du 12 janvier au 31 mars 2007, La belle voisine lève le rideau sur la création suisse contemporaine dans tous ses états : une quarantaine de lieux culturels à Lyon et dans de nombreuses villes de Rhône-Alpes vont accueillir des artistes venus de Genève, Lausanne, Berne ou Zürich. Si proches, et pourtant ! Echange culturel inédit entre deux territoires transfrontaliers, cette première grande manifestation culturelle suisse en France est à l’initiative de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, associée à Présence Suisse et au Consulat général de Suisse à Lyon, et est soutenue par la Ville de Lyon et la Région Rhône-Alpes. Un événement qui entend témoigner du dynamisme des échanges, avec un retour prévu courant 2007-début 2008 où ce sera au tour de la Suisse d’accueillir des artistes rhônalpins.

Temps forts
Cette véritable saison culturelle se déploie sous toutes ses formes : danse, théâtre, arts visuels, musiques, littérature. Parmi les temps forts, la Comédie de Genève et la Comédie de Valence coproduisent une création théâtrale avec des comédiens français et suisses (30 janvier au 8 février à Valence, 20 février au 4 mars à Genève). Egalement au rayon des créations croisées, quatre théâtres situés des deux côtés de la frontière - dans le cadre des Colporteurs, action qu’ils mènent en partenariat depuis dix ans - ont demandé à Marielle Pinsard de livrer sa vision de la frontière et du regard croisé du Suisse et du Français sur le pays d’en face. Le résultat de l’Enquête troublante mais ludique sur la belle voisine est à découvrir lors d’un spectacle différend selon chaque lieu (du 20 au 31 mars à Evian, Annemasse, Lausanne, Genève et Lyon).

La belle voisine

La danse fera l’ouverture de La belle voisine, avec l’accueil à la Maison de la danse à Lyon du chorégraphe suisse Thomas Hauert (17 janvier), et se conjuguera à la musique avec le duo Zimmermann/de Perrot dans une mise en scène associant aussi le cirque et les arts plastiques à Bonlieu scène nationale à Annecy, lors d’une semaine de découverte de la jeune création dans le domaine des arts visuels et du cinéma (20 au 24 mars).

Côté musiques, les échanges vont également bon train : le tempo battra son plein sous la baguette de Graziella Contratto, chef d’orchestre suisse à la tête de l’Orchestre des Pays de Savoie, pour la création française d’une œuvre du compositeur helvétique Mischa Käser, réunissant deux jeunes solistes des deux pays (le violoncelliste Henri Demarquette et la violoniste Esther Hoppe) pour une série de concerts en France (Auditorium de Lyon, Bonlieu Annecy) et en Suisse (Zoug et Fribourg) fin janvier-début février. Les Solistes de Lyon-Bernard Tétu présenteront un programme consacré à la musique religieuse de César Franck, résultat d’un important travail de recherche musicologique de l’organiste suisse Diego Innocenzi, lors d’un concert à Lyon avec la Maîtrise du conservatoire de Genève qui permettra également de découvrir une œuvre du compositeur contemporain suisse Michael Jarrell (3 mars).

Une belle voisine "en chansons" offrira un aperçu de la nouvelle vague helvétique et d’une chanson d’expression française en pleine évolution lors de cinq concerts avec K, Jérémie Kisling, Thierry Romanens sur différentes scènes de la région. Le festival lyonnais les Nuits Sonores se mettra "Au bon goût suisse" pendant trois jours et nuits où l’on découvrira l’avant-garde suisse électro, de la disco mobile aux apéros sonores. Last but not least, "la belle fondue" bouclera en beauté les festivités (29 au 31 mars)…

Parmi les expositions, à noter "Une question de génération" proposée par le Centre Culturel Suisse de Paris au Musée d’Art Contemporain de Lyon, avec une douzaine d’artistes suisses qui se sont affirmés sur la scène nationale et internationale. Art 3 à Valence, Imagespassages à Annecy, la Villa du Parc à Annemasse sont parmi les nombreux centres d’art qui s’associent au projet, l’URDLA à Villeurbanne propose ses cimaises à une exposition sur 15 ans de gravure suisse. La Maison de l’Architecture Rhône-Alpes, en collaboration avec d’autres instituts de la région, propose deux expositions ainsi qu’un cycle de soirées autour de l’architecture tessinoise et alémanique en région (à Annecy, Chambéry, Saint-Étienne et Lyon).

Une programmation cinéma dans de nombreuses salles de la région et de nombreux rendez-vous littérature complètent l’affiche. A Lyon, le Printemps des poètes et la Semaine de la francophonie mettront à l’honneur des auteurs des trois régions suisses romande, alémanique et italienne (du 9 au 18 mars). Sans oublier conférences, rencontres professionnelles et échanges d’étudiants : la Suisse est aussi à découvrir dans tous ses débats…

Christine Ramel

Informations et programme sur le site