Festival Cinéma Tous Écrans
Genève : Cinéma Tous Écrans

Hommage au monde audiovisuel, avec la quinzième édition du Festival Cinéma Tous Ecrans.

Article mis en ligne le novembre 2009
dernière modification le 24 novembre 2009

par Firouz Elisabeth PILLET

La quinzième édition du Festival Cinéma Tous Ecrans se tiendra du 2 au 8 novembre 2009, à la Maison des Arts du Grütli. Depuis quinze ans, sous la
houlette de Léo Kannemann, le Festival Cinéma Tous Ecrans – initialement Tout Ecran, devenu Tous Ecrans suite à l’abondance de productions filmées sur divers supports – rend hommage au monde audiovisuel.

Pour l’édition 2009, le Cinéma Tous Ecrans (CTE) diffusera aussi sur les écrans urbains et s’efforcera de décloisonner les frontières entre cinéma et théâtre avec son nouveau programme : De la Scène à l’Ecran.

Compétition officielle
Illustrée par une sélection de longs métrages produits pour le cinéma et la télévision, CTE vous invite à découvrir la compétition de cette année dont les problématiques majeures s’articulent autour des relations familiales et des thématiques liées à la condition féminine. Mensonges, dénis, disputes, abnégation et résignation, pertes et vies gâchées sont autant de thématiques que les cinéastes développent avec un regard contemporain. Cinéma Tous Ecrans présente, entre autres, le dernier film de Raymond Vouillamoz Déchaînées avec Irène Jacob ; Eamon, une comédie noire irlandaise de Margaret Corkery ; Go Through Skin, le film poignant d’Esther Rots (Pays-Bas) ; le dynamique Shifty (BBC) d’Eran Creevy ; le film belge Un ange à la mer de Frédéric Dumont avec Olivier Gourmet ; Secrets (Tunisie/Suisse/ France) de Raja Amari avec Hafsia Herzi ainsi que Here and There du réalisateur serbe Darko Lungulov.

« Déchaînées » de Roland Vouillamoz, avec Adèle Haenel et Irène Jacob

Séries internationales, collections & long dramas
Après avoir révélé en première internationale des séries désormais cultes telles que 24 Heures Chrono, Oz, The L-Word ou Damages, le CTE accueille lors de cette edition 2009 des premières internationals telles que Nurse Jackie (ShowTime), Stargate Universe (MGM), Kings (NBC), la série finnoise Tukka Auki (Mainostelevisio), la série brésilienne Alice (HBO Amérique latine), la série irlandaise de Brian Kirk Father and Son (RTE & ITV), le thriller danois Lulu and Leon (Danish Broadcasting Corporation), le drame estonien The Class (Estonian National Public Broadcast) ainsi que l’adaptation par divers réalisateurs (Emmanuelle Bercot, Claire Denis) de “séries noires” pour Suite noire (France 2). Une nouveauté sera proposée aux festivaliers sous la forme d’une rétrospective de séries dédiée à David Simon, grand créateur des séries événements The Wire (Sur écoute), The Corner ou encore Generation Kill.

Regards d’aujourd’hui
Un regard critique et lucide sur le monde d’aujourd’hui met en exergue des fictions qui traitent des réalités sociales, politiques et humaines. Des films denses et puissants, d’une cuisante actualité. Des histoires de courage, de lutte des opprimés contre les oppresseurs, des batailles contre le pouvoir militaire au nom de la liberté comme dans le film Sturm (Hans-Christian Schmid, Allemagne) ou des films sur la dénonciation des forces corrompues comme pour Fortapasc (Marco Risi, Italie) ou encore Backyard (Carlos Carrera, Mexique). Des histoires d’espoir avec Devil’s Town (Vladimir Paskaljevi, Serbie) et des histoires sur la figure du père dans nos sociétés avec le film américain Go Get Some Rosemary (Benny et Josh Safdie, USA/France) ou encore le thème de l’adolescence dans Mall Girls (Katarzyna Roslaniec, Pologne).

« Eamon » de Margaret Corkery

Courts métrages
De la compétition européenne à la meilleure production suisse, en passant par un programme exclusif consacré à la Belgique, le Court Métrage va à nouveau séduire les festivaliers du 5 au 7 novembre.

Nouveaux écrans
Cette section s’intéresse aux nouveaux supports, en tous genres, en suivant ainsi l’évolution inéluctable liée aux progrès technologiques. Ainsi, depuis quinze ans, Cinéma Tous Écrans continue de garder à l’esprit ce qui a fait son succès : la conviction que la qualité artistique est présente au sein de tous les formats d’écrans. Cette année, Cinéma Tous Écrans propose une sélection des meilleures fictions interactives, films et séries produites pour le web. L’existence de ce programme se justifie d’autant plus que la qualité et l’originalité des créations pour le web sont loin d’être en crise ! De plus en plus de gens sont intéressés par les séries pour le web, accessibles par tous et partout, comme en témoigent Lisa Kudrow avec la série Web Therapy et Bruno Gaccio avec Kali.

« The Devil’s Mistress » de Marc Munden

De la scène à l’écran
Ce nouveau programme offre une vision des échanges artistiques entre le théâtre et le cinéma. Le festival propose de découvrir des créations telles que La Visite (Allemagne) – adaptée de la pièce de Friedrich Dürenmatt La visite de la vieille dame –, La double inconstance (France) adaptée de la comédie en trois actes de Marivaux et Les caprices de Marianne (Suisse) d’Elena Hazanov adaptée de la pièce éponyme d’Alfred de Musset. Une rencontre entre les genres et les modes d’expression qui n’est pas nouvelle mais fort bien illustrée par ces exemples.

Invités
Après David Cronenberg, Atom Egoyan, Stephen Frears, Michael Mann et Charles Burnett, le festival honore cette année un autre réalisateur qui s’est abondemment illustré pour le cinéma comme la télévision : Danny Boyle. Seront notamment proposées au public les projections de : Inspector Morse, Vacuuming Completely Nude in Paradise, Shallow Grave, Trainspotting, Sunshine, 28 Days Later, Slumdog Millionaire.

Firouz-Elisabeth Pillet

Plus de détails sur : www.cinema-tous-ecrans.ch