Palais Lumière, Evian
Evian : Jean Cocteau

Jusqu’au 23 mai, le Palais Lumière présente l’exposition « Jean Cocteau, Sur les pas d’un magicien », l’occasion de découvrir un artiste multidisciplinaire.

Article mis en ligne le février 2010
dernière modification le 27 mai 2010

par Françoise-Hélène BROU

Né en 1889, Jean Cocteau intellectuel et artiste multidisciplinaire demeure une figure incontournable du XXe siècle et à ce titre bénéficie d’une reconnaissance internationale. Si le grand public connaît son œuvre, ou du moins, une partie de ses écrits, de sa filmographie ou de son théâtre, moins nombreux sont ceux qui connaissent son travail de dessinateur, de peintre et d’une manière générale l’ensemble de ses recherches plastiques.

Cette exposition, par son caractère rétrospectif, a pour ambition de faire découvrir la richesse et la diversité d’une œuvre qui exploita tous les champs artistiques. La présentation regroupe quelque 450 pièces dont un tiers de livres rares, correspondances, manuscrits et photos.

Le parcours se décompose en plusieurs évocations : la vie de Jean Cocteau par des témoignages et des photographies ; le monde de Jean Cocteau, ses passions, ses amours, ses amitiés ; la suite de l’exposition se déroule de manière chronologique, visitant les romans, la musique, le théâtre et la poésie, la filmographie et surtout les dessins, peintures, affiches, gravures, sculptures, céramiques, fresques. Elle s’achève par une salle consacrée à l’artiste représenté par ses amis peintres et photographes dont : Bernard Buffet, André Lhote, Pablo Picasso, Moïse Kisling, Man Ray, Jacques-Émile Blanche, Dora Maar, Charles Trenet, Jean Marais, Marie Laurencin, Andy Warhol.
Une attention particulière sera portée au film La Belle et la bête avec notamment une projection en boucle de séquences choisies et la reconstitution du couloir du château, ainsi que sur L’Eternel retour dont il faut rappeler que toutes les scènes “maritimes“ ont été tournées près d’Evian, à Meillerie. Certaines salles seront sonorisées, notamment celle de La Voix humaine, qui présentera l’ensemble des 28 eaux-fortes que Bernard Buffet a consacré au célèbre texte de Cocteau.

Talents protéïformes
Piètre élève au lycée (il a raté deux fois son bac), Cocteau finira sa carrière comme membre de l’Académie française. Sa curiosité, sa créativité et ses talents protéiformes dans la plupart des champs artistiques en font l’un des protagonistes des principales avant-gardes du XXe siècle. Cocteau romancier, poète, dramaturge, cinéaste, plasticien, a construit un monde féerique qui lui est propre et marqué l’imaginaire d’une époque. « L’œuvre à la fois légère et profonde, intuitive et cérébrale mais … avant tout traversée par la mort » (extr. Catalogue de l’exposition) offre la caractéristique de réaliser un véritable décloisonnement entre les genres artistiques pour parvenir à la création d’un projet global dont chaque facette illumine l’ensemble. Peu d’artistes sont parvenus à ce résultat ambitieux, on peut évoquer la stature d’un Picasso lui aussi animé par une démarche rayonnant dans plusieurs domaines artistiques. Il n’est donc pas étonnant que ces deux figures majeures aient entretenu une amitié sans faille dès 1915 et ceci jusqu’à la mort de Cocteau en 1963.

Nous retiendrons que cette exposition met en exergue Jean Cocteau plasticien, le dessin, dans lequel il excelle dès son plus jeune âge, mais aussi ses peintures, pastels, gravures, sculptures et céramiques servent en effet de fil conducteur à ce parcours de vie étourdissant. Parallèlement une série de manifestations (projections et commentaires de films, concert) viennent enrichir et animer la présentation.

Françoise-Hélène Brou

« Jean Cocteau, Sur les pas d’un magicien ». Du 20 février au 23 mai 2010, Palais des Lumières Evian. Informations : www.ville-evian.fr
Voir la programmation sur le site www.eviantourism.com