Sur les scènes lyriques
Rendez-vous musicaux SM 194

Chronique musicale du mois d’avril.

Article mis en ligne le avril 2007
dernière modification le 8 juillet 2007

par François LESUEUR

Le Ballet de l’Opéra, les étoiles, les premiers danseurs et le corps de ballet créeront du 23 avril au 12 mai, l’ode pastorale en trois parties de Haendel, L’allegro, il penseroso ed il moderato, confiée à Robyn Orlin et conduite par William Christie au Palais Garnier. Les chanteurs seront Kate Royal, Toby Spence et Roderick Williams. A la Bastille, reprise du malheureux spectacle de l’an dernier, Simon Boccanegra de Verdi, réglé par Johan Simons, cette fois dirigé par James Conlon avec Dmitri Hvorotsovsky (Simon), Franz Josef Selig (Fiesco), Ana Maria Martinez (Amelia), Stefano Secco (Gabriele), Franck Ferrari (Paolo) et Nicolas Testé (Pietro) du 10 avril au 10 mai. Egalement à l’affiche du 27 avril au 18 mai L’Affaire Makropoulos de Janacek (1926), avec Angela Denoke (Emilia Marty), Charles Workman (Albert Gregor), Vincent le Texier (Prus), David Kubler (Vitek), Karine Deshayes (Krista), l’orchestre et les choeurs de l’opéra, placé sous la baguette de Hans Zender : la mise en scène sera assurée par Krzysztof Warlikowski, auteur de la contestable Iphigénie en Tauride présentée la saison dernière à Garnier.
Dans le cadre des concerts symphoniques de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris, Christoph von Dohnanyi dirigera le 21 avril des œuvres de Mozart, Strauss et Brahms, avec la soliste Soile Isokoski (Vier letzte lieder).

Le Châtelet accueillera Barbara Bonney le 5 avril en récital avec Malcom Martineau pour un programme Franz Xaver Mozart, Verdi, Duparc, Wolf, Strauss et Wagner, avant 3 représentations de concert de la rare Thaïs de Massenet, confiée à Renée Fleming. La diva américaine, en tournée européenne, aura pour partenaires Gerald Finley (Athanaël), Barry Banks (Nicias), Nicolas Courjal (Palémon), Laurent Alvaro (serviteur), Mary Devellereau (Crobyle) et à l’estrade Christoph Eschenbach à la tête de l’Orchestre de Paris (16, 19 et 21 avril).

A l’affiche du Théâtre des Champs-Elysées, le 2 avril, Passion selon Saint Matthieu de Bach confiée au chef Hans-Christoph Rademan entouré de Letizia Scherrer, Marianne Beate Kielland, Topi Lehtipuu, Maximilian Schmitt, Konrad Jarnot, Thomas Bauer, l’Akademie für Alte Musik Berlin et le RIAS Kammerchor. Le 6, Passion de Brockes, œuvre composée par Reinhard Keiser et jouée par Christophe Rousset avec en solistes, Ditte Andersen, Kristina Hansson, Judtih van Wanrij, Claire Wilkinson, Damien Guillon, Kobie van Rensburg, Emiliano Gonzales-Toro, Anders Dahlin, André Morsch, Matthew Brook et les Talens Lyriques. Le lendemain Patrick Cohën-Akenine proposera sa lecture de la Passion selon Saint-Jean de Bach, avec Ingrid Perruche, Gérard Lesne, Paul Agnew, Stephan Imboden, l’Orchestre des Folies Françoises et l’Ensemble Jacques Moderne. Riccardo Muti dirigera La messe solennelle de Berlioz à la tête du National de France les 14 et 15, avec Genia Kuehmeier, Pavol Breslik et Ildar Abradzakov. Paul Mac Creesh exécutera le 23 avec The Gabrieli Consort and Players Acis and Galatea de Haendel, avec Paul Agnew, Rosemary Joshua et Christopher Purves. Concert donné par l’Ensemble Orchestral le 24 avril, où alterneront Beethoven et Mahler dirigés par John Nelson, en compagnie de la mezzo Maire-Nicole Lemieux et du ténor Donald Litaker qui interprèteront Le chant de la Terre dans une transcription d’Arnold Schönberg. Enfin le 26, concert Indra Thomas et Julia Gerseva accompagnées par le National de France et Gianandrea Noseda (Chausson, Ravel, Tchaïkosvki).

L’Opéra Comique affiche le 12 Les Mamelles de Tiresias de Poulenc et Angélique de Jacques Ibert, deux ouvrages dirigés par Jean-Luc Tingaud et l’Orchestre Ostinato, suivi de la reprise du spectacle Looking for Josephine mis en scène par Savary, à partir du 26 avril et jusqu’au 9 juin.

Du côté de la Salle Pleyel, le 6 Les Musiciens du Louvre-Grenoble et leur chef Marc Minkowski se produiront dans l’oratorio de Haendel Il Trionfo del tempo e del Disinganno avec Olga Pasichnyk, Anna Bonitatibus, Nathalie Stutzmann et Stefano Ferrari, tandis que Alain Bashung (13 et 14) et Ute Lemper (27) sont attendus pour deux concerts.
L’Orchestre de Paris jouera les 25 et 26 avril un programme Moussorgski, Tchaïkovski et Poulenc (Gloria) avec Annick Massis, sous la direction de Jean-Claude Casadesus.

La cité de la musique, propose un cycle Rome 1700, du 31 mars au 7 avril, avec une exécution de La Vergine dei dolori d’Alessandro Scarlatti (1er) dirigée par Rinaldo Alessandrini et l’ensemble Les Agrémens, et les interprètes suivantes : Maria Grazia Schiavo, Romina Basso, Sara Mingardo et Daniele Zanfardino. Puis le 7, Europa Galante et son chef Fabio Biondi seront invités à présenter La santissima Annunziata d’Alessandro Scarlatti, avec Roberta Invernizzi, Elisabetta Scano, Marta Almajano, Sonia Prina et Magnus Staveland.

Vu et entendu : Magnifique Judith de Béatrice Uria-Monzon à Garnier le 8 février, dans une vision hantée du Château de Barbe Bleue de Bartok conçue par La Fura dels Baus.

Ailleurs en Europe : le Théâtre de la Monnaie de Bruxelles affiche une nouvelle production de The Rake’s progress de Stravinsky (du 17 avril au 6 mai) confiée au magicien de la scène, Robert Lepage, qui voyagera ensuite jusqu’à Lyon.

François Lesueur