Théâtre du Rond-Point, Paris
Paris : “Une histoire d’âme“

Seule sur scène, Sophie Marceau interprète le monologue de Viktoria...

Article mis en ligne le 18 octobre 2011

Rond-Point : « Une Histoire d’âme »
de Ingmar Bergman, avec Sophie Marceau

Sophie Marceau et Bénédicte Acolas
© Nathalie Eno

Le Théâtre du Rond Point reprend la pièce créée au Théâtre des Célestins à Lyon à mi-septembre, dans la mise en scène de Bénédicte Acolas.

Bénédicte Acolas est issue de la danse contemporaine et de la communication. Elle se forme aux métiers du cinéma, scénario et réalisation. Metteur en scène, adaptatrice, elle a obtenu directement de Bergman l’autorisation en 2006 de porter à la scène ce monologue. Après la mort du cinéaste, les ayants droit l’encouragent à poursuivre un projet que le maître a parrainé.
Quant à Sophie Marceau, elle prend les voix de Viktoria, être en irrésoluble contradiction, fait de folie et de raison, de rage et de douceur, de passion et de patience.

Cette femme, Viktoria, se parle à elle-même, elle convoque son mari, son père puis sa mère, les vivants et les morts. Elle raconte sa vie avec lucidité et sincérité, dévoile son intimité et ses fantasmes. Ses fantasmes deviennent pour elle un déni du réel, un moyen de surmonter l’âpreté du quotidien, un jeu contre la société dans laquelle elle vit.

Viktoria interroge son âme et cette introspection des sentiments est un besoin comme ressource de vie. Un désir sexuel inassouvi, les trahisons, un don artistique exceptionnel, les déceptions, un amour paternel aliénant, les évitements, l’ombre envahissante de la mort. Nous sommes emportés dans l’entrelacement des mensonges et des vérités des femmes et des hommes.

C’est une vie entière que nous traversons avec elle et Sophie Marceau va faire vivre le monologue intérieur de Viktoria. Elle a la beauté bergmanienne avec la force et la sensualité de ces héroïnes.

Ingmar Bergman parle de Sexe comme il parle de Dieu et de l’Art dans cette pièce. Il s’interroge sur l’intimité, les tabous et les malentendus. Maître illusionniste, il fait s’affronter les fantômes, les démons et les passions sincères de notre humanité.

Du 13 octobre au 19 novembre