Fondation Gianadda, Martigny
Martigny : Ernest Biéler

Après sa présentation au Musée des beaux-arts de Berne, la rétrospective consacrée au peintre Biéler fait étape à la fondation Gianadda.

Article mis en ligne le 31 octobre 2011
dernière modification le 28 février 2012

Fondation Pierre Gianaddda, Martigny :
Ernest Biéler (1863-1948)

La Fondation Pierre Gianadda présentera cet hiver, en collaboration avec le Kunstmuseum de Berne, une grande rétrospective consacrée à Ernest Biéler. Ces deux institutions renforcent ainsi leurs liens déjà étroits et inscrivent cette exposition dans la lignée de celles présentant les grands peintres suisses. Pour la Fondation Pierre Gianadda en particulier, après l’exposition en 2006/2007 de l’œuvre d’Edouard Vallet, c’est l’occasion de dévoiler au public celle d’un autre peintre valaisan d’adoption.

Le Musée des Beaux-Arts de Berne possède avec « Les Feuilles mortes » (1899) et « Les Sources » (1900), deux œuvres majeures de la période symboliste d’Ernest Biéler (1863-1948), un artiste dont il importe de redécouvrir l’œuvre marquée par une grande diversité. Cette rétrospective montre l’œuvre impressionniste des débuts, les travaux symbolistes et réalistes et la peinture influencée par l’Art nouveau – l’apogée de l’œuvre de Biéler.

Né en 1863 à Rolle, Ernest Biéler grandit à Lausanne et se forma à Paris. Puis, désargenté, il rentra en Suisse et s’installa à Genève. Suivirent ensuite jusqu’en 1917 des séjours de plusieurs années en France, dans la capitale de l’art, et à Savièse (VS), dans l’isolement, avant qu’il ne s’installât définitivement dans sa terre valaisanne d’adoption et à Rivaz au bord du lac Léman. Biéler créa de nombreuses œuvres publiques de décoration telles que la peinture du plafond du Théâtre municipal de Berne. En peinture, il développa un style graphique personnel et se concentra sur le monde paysan du Valais.

L’exposition présente des peintures de toutes ses périodes de création. Les œuvres décoratives n’y sont cependant pas en reste puisqu’on peut y voir des chaises créées par l’artiste ainsi que des décorations murales peintes et un vitrail profane.
Près de 120 œuvres mettent en lumière des aspects connus et inconnus de l’artiste et des œuvres provenant de collections privées sont exposées pour la première fois.
L’exposition s’inscrit dans la série d’expositions des grands peintres suisses du Musée des Beaux-Arts de Berne. Il s’agit d’une coopération avec la Fondation Pierre Gianadda de Martigny.

A voir du 1er décembre 2011 au 26 février 2012