Dans les musées parisiens
Paris : les expositions de l’été

Bref aperçu des expositions à ne pas manquer cet été.

Article mis en ligne le 8 juillet 2012
dernière modification le 27 juin 2012

par Viviane Vuilleumier

De nombreuses expositions sont proposées aux visiteurs de la capitale, depuis les peintres de la Renaissance italienne jusqu’aux dessins de caricaturistes contemporains, en passant par les héros de bandes dessinées ou les pharaons.
Tour d’horizon.

Commençons par le Centre culturel suisse qui présente des dessins de Dieter Roth issus de la collection Andreas Züst (jusqu’au 15 juillet).

Au musée du Luxembourg, ce sont les œuvres de Cima da Conegliano (1459-1517) qui ornent les salles d’exposition ; jusqu’au 15 juillet, le visiteur peut examiner, à travers un parcours chronologique, les huiles d’art sacré ou profane, les retables ou les scènes mythologiques et naturalistes conçus par Cima, qui compte parmi les grands peintres travaillant à Venise à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, à l’époque où la ville devient un des pôles les plus brillants de la Renaissance italienne.

Le Musée Maillol propose de découvrir, jusqu’au 15 juillet, l’une des premières femmes peintres baroques : Artemisia Gentileschi (1593-1652). Signalons à ce sujet que le musée a pu obtenir la majorité des
œuvres importantes d’Artemisia, et cette première rétrospective sur sol français permet d’avoir une vision précise des différents styles et techniques de l’artiste.

Le Grand Palais expose, jusqu’au 16 juillet, la Beauté animale à travers des œuvres de Dürer à Jeff Koons.

Quant au Petit Palais, il offre deux expositions :
- Portraits flamands et hollandais - De Van Dyck à Rembrandt, jusqu’au 15 juillet.
- José María Sert (1874-1945) jusqu’au 5 août. Peintre décorateur singulier, José María Sert est un artiste de la démesure qui a marqué son temps. Documents, photographies intimes, maquettes et décors dévoilent les coulisses d’un art et d’une vie.

Halle Saint-Pierre : Carlo ZINELLI, "Trois Pinocchio", "Serpents et animaux"
© Halle Saint Pierre

On peut encore découvrir, au musée Carnavalet, des photographiques de Eugène Atget et de Thomas Bilanges, jusqu’au 29 juillet.

Et pour ceux qui auraient manqué les peintures de Berthe Morisot, sachez que l’exposition organisée par le musée Marmottan-Monet est prolongée jusqu’au 29 juillet.

Pour les amateurs de bandes dessinées, citons l’exposition consacrée aux 50 ans de dessins de Wolinski à la Bibliothèque Nationale (jusqu’au 2 septembre sur le site François-Mitterand), alors que Corto Maltese et les secrets de l’initiation s’exposent au Musée de la Maçonnerie (jusqu’au 15 juillet).

Pour les amateurs de la Belle Époque, le musée d’Orsay met en scène la vie de Misia Godebska (1872-1950), figure de légende de la vie artistique et reine de Paris jusqu’au années folles (jusqu’au 9 septembre).

La Pinacothèque expose la collection Netter, centrée autour de Modigliani, Soutine et l’aventure de Montparnasse, jusqu’au 9 septembre.

Le Centre Pompidou présente jusqu’au 24 septembre la rétrospective Gerhard Richter, montrée auparavant à Londres et Berlin. En parallèle, le musée du Louvre expose les dessins et travaux sur papier de l’artiste, jusqu’au 17 septembre.

La Fondation Cartier pour l’art contemporain met en scène des Histoires de voir, Show and Tell, avec des œuvres de 50 artistes du monde entier - peintres, sculpteurs, dessinateurs et cinéastes - jusqu’au 21 octobre.

A la Halle Saint-Pierre, c’est l’art brut italien qui est à découvrir sous le titre Banditi dell’Arte, et ceci jusqu’au 6 janvier 2013.

Cette liste n’étant pas exhaustive, il est possible de se référer à l’agenda de Paris pour de plus amples informations.
http://www.parisbouge.com/expositions/paris/14/