16e Journées photographiques de Bienne
Bienne : « Voir et être vu »

Les 16e Journées photographiques de Bienne auront lieu du 7 au 30 septembre

Article mis en ligne le 5 septembre 2012
dernière modification le 6 octobre 2012

Avec 23 expositions autour de « Voir et être vu », les 16e Journées photographiques de Bienne présentent la façon dont des jeunes photographes et des maîtres renommés appréhendent la vision intrusive de la caméra à l’éternelle croisée des chemins entre voyeurisme, exhibitionnisme et surveillance. Par son interdisciplinarité, la 16e édition du festival remet en question les limites mêmes du média.

Les travaux réunis cette année sous la devise ≪ voir et être vu ≫ interrogent le dialogue ambivalent qu’entretient la photographie avec le regard voyeuriste et exhibitionniste, notamment depuis l’avènement de l’espace public qu’est Internet, ses réseaux sociaux, les échanges d’images par téléphonie portable, ainsi que les nouvelles technologies de surveillance.

Aujourd’hui, toute personne peut être témoin d’une scène et l’envoyer à un journal ou un autre media à l’aide d’un téléphone portable alors qu’elle est elle-même observée par une caméra de surveillance omniprésente. Outils démocratiques et sécurisants ou instruments propices aux dérives dangereuses, les technologies récentes facilitent non seulement le besoin humain de voir ce qui est interdit mais aussi l’exploitation de sa propre personne.

La photographie contemporaine s’en fait l’écho en se réappropriant ces inventions pour mieux les interroger et détourner leur esthétisme. Elle sonde ainsi les frontières entre prive et public, des domaines qui occupent une place importante dans la production photographique de ces dernières années et qui posent des questions de plus en plus complexes concernant le droit à l’image. Depuis les années 1980 et la crise de la foi en l’image, on trouve un refuge dans l’authentique, à savoir le prive et l’intime. Comme l’attestent ces photographies interactives du Printemps arabe qui ont montré leur force de frappe et la dimension humaine de ces images prises par des citoyens. Cette seizième édition du festival montre ainsi différents aspects du regard intrusif inhérent au medium qui a incite le développement de la technologie photographique et a été encourage par elle.

À côté de l’art photographique, le programme propose aussi des vidéos, un cycle de films, une performance, de la musique, une dédicace de livre et des conférences. Avec les premières lectures de portfolio de l’histoire des Journées photographiques où de jeunes talents suisses peuvent présenter leurs travaux à des experts et à des curateurs internationaux, le festival renforce sa fonction de lieu de découvertes où la relève, l’avant-garde et le classique sont à leur place.

Le public a de nombreuses possibilités de rencontrer personnellement les photographes, et il peut même devenir actif derrière l’objectif de la caméra.

Du 7 au 30 septembre 2012
Information : www.bielerfototage.ch