Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid
Madrid : Gauguin et l’exotisme

Gauguin et les mouvements d’avant-garde du XXe s.

Article mis en ligne le 10 octobre 2012
dernière modification le 18 janvier 2013

par Viviane Vuilleumier

A l’occasion de son 20e anniversaire, le Musée Thyssen-Bornemisza présente « Gauguin et le voyage vers l’exotisme ».

Essentiellement basée sur le voyage de Gauguin vers Tahiti, l’exposition analysera, d’une part, la façon dont ce voyage vers des mondes supposés plus authentiques modifiera l’expression artistique de l’artiste et, d’autre part, l’impact que cette expérience aura sur la transition vers l’art moderne.

L’exposition s’ouvrira avec la période couvrant les expériences visuels de Gauguin dans les mers du Sud, et se poursuivra avec les investigations artistiques d’artistes ultérieurs tels qu’Emil Nolde, Henri Matisse, Wassily Kandinsky, Paul Klee et August Macke, dans le but de révéler l’influence de Gauguin sur les mouvements d’avant-garde du début du XXe siècle.

Plus de cent œuvres prêtés par des musées et des collections privées du monde entier - la Fondation Beyeler, l’Albertina Vienne ou le Fine Arts Museum de Budapest... seront exposées, incluant un important prêt de la Fondation Nolde qui envoie six aquarelles de l’artiste provenant de la série « Natives of the South Seas » (1913-1914), ainsi qu’un groupe significatif d’œuvres du legs Kandinsky prêté par le Centre Pompidou.

Signalons encore que cette exposition Gauguin coïncide avec le débat actuel centré sur le primitivisme et l’art moderne. L’intéret des artistes à exploiter les possibilités formelles du primitivisme et son potentiel antimimétique (qui est crucial pour l’évolution des expériences artistiques de l’avant-garde) sera analysé dans cette exposition d’un point de vue novateur, celui de l’expérience du voyage à la recherche de l’exotisme dans le contexte du colonialisme international.

A voir du 9 octobre 2012 au 13 janvier 2013