logo article ou rubrique
Musée des Beaux-Arts de Berne
Berne : Itten / Klee

A Berne : Deux maîtres de la couleur en dialogue

Article mis en ligne le 5 décembre 2012
dernière modification le 2 avril 2013

L’exposition du Musée des Beaux-Arts de Berne rend compte de la confrontation de Johannes Itten et de Paul Klee avec le thème de la couleur à travers leurs œuvres les plus illustres. Les deux artistes ont développé des théories des couleurs d’une grande importance et ils ont amplement intégré le fruit de leurs réflexions dans leurs œuvres picturales. Cette exposition est la première à montrer le parcours artistique parallèle de Johannes Itten et Paul Klee.

Faire dialoguer Johannes Itten et Paul Klee répond à l’évidence des faits. Les parcours de vie et les carrières artistiques des deux artistes se sont en effet croisés à plusieurs reprises : ainsi Itten reçut-il ses premières impulsions artistiques du père de Klee, tandis que le soutien de Itten fut déterminant dans la nomination de Klee au Bauhaus de Weimar. Les deux artistes commencèrent à s’intéresser à la théorie et au système des couleurs à peu près à la même période, dans les années 1914-1915 : Klee, lors de son voyage à Tunis ; Itten, à Stuttgart, sous l’influence de la théorie des couleurs d’Adolf Hölzel. Durant des années, Itten et Klee se sont intéressés à leurs travaux artistiques respectifs et ils se sont également échangés des œuvres.

Première exposition commune
Il est donc d’autant plus étonnant que ces deux artistes n’aient encore jamais fait l’objet d’une exposition monographique qui présente leurs parcours artistiques parallèles. L’exposition du Musée des Beaux-Arts réussit d’ailleurs à montrer que les deux artistes se sont inspirés mutuellement et ont puisé à des sources communes. Ils étaient enfin tous les deux convaincus que l’ordre des couleurs est un univers clos en soi qui possède ses propres lois.

Expressions variées de la couleur
L’exposition témoigne de l’importance de la couleur chez Itten et Klee et de ses différentes expressions dans leurs œuvres et leurs théories de l’art. Organisée en onze sections chronologiques, l’exposition traite notamment de la couleur et de l’ésotérisme, de l’harmonie des couleurs, de la couleur et de l’abstraction, de la couleur et de la nature. Le fond gris des murs de la scénographie s’inspire de la vision que Itten et Klee avaient de la couleur grise qu’ils plaçaient au centre de la sphère des couleurs. Par ailleurs, les couleurs attribuées aux numéros de salles proviennent du cercle chromatique de Itten que les visiteurs sont ainsi en quelque sorte amenés à parcourir durant leur circulation dans l’exposition.

Des œuvres clés
En tant que siège de la Fondation Johannes Itten, le Musée des Beaux-Arts de Berne possède de nombreuses œuvres clés de l’artiste. Paul Klee est lui aussi éminemment représenté dans la collection, entre autres par la peinture Ad Parnassum, que l’on peut qualifier de testament artistique pictural de Klee sur la couleur. Des prêts ont été consentis par la Pinacothèque d’art moderne de Munich, l’Albertina de Vienne ou la Fondation Beyeler de Bâle. La décision du Martin-Gropius- Bau de reprendre l’exposition à Berlin est une confirmation de la pertinence et de la résonance du thème de l’exposition.

Du 30 novembre 2012 au 1er avril 2013.