Fondation Gianadda, Martigny
Martigny : Marcel Imsand

Une vie de photographe à la fondation Gianadda

Article mis en ligne le 11 décembre 2012
dernière modification le 10 mars 2013

La fondation Gianadda rend hommage, du 7 décembre 2012 au 3 mars 2013, au travail du photographe suisse Marcel Imsand, en exposant des photographies qui témoignent d’une amitié de trente ans entre un photographe et un mécène.

L’exposition « Marcel Imsand et la Fondation Pierre Gianadda » est constituée des photographies que Marcel Imsand a offertes à Annette et Léonard Gianadda, ainsi qu’à la Fondation Pierre Gianadda, entre 1984 et 2012. En signe d’amitié et de reconnaissance, un des plus grands photographes suisses suit les événements marquants de la Fondation Pierre Gianadda et, surtout, lui confie le meilleur de ce qu’il a fait et qui lui paraît le mieux correspondre à sa vision des choses et de la vie.

En 1984, Marcel Imsand photographie les œuvres de Rodin présentées à la Fondation pour en tirer des cartes postales et des posters. Enchanté du résultat, Léonard lui propose d’exposer une série de ses tirages en 1985. C’est un beau succès. L’année suivante, Marcel est de retour pour “saisir“ les sculptures d’Alberto Giacometti.

Dès lors, Marcel Imsand devient un familier des lieux et croque les moments forts des vernissages et des concerts, et, surtout, capte une atmosphère, une ambiance. Devant son objectif défilent Anne-Sophie Mutter, Isaac Stern, Barbara Hendricks, ou Teresa Berganza. Et, à chaque fois, Marcel offre à son ami Léonard une série de ses tirages si caractéristiques.

Marcel Imsand capte tous les grands anniversaires de la Fondation : pour les vingt-cinq ans, il réalise la série originale des photographies de Luigi le berger ; il poursuit, pour les trente ans, avec les originaux des reportages effectués durant trente ans sur leur ami commun, Maurice Béjart.

En souvenir d’Annette, Marcel remet à Léonard une collection qui reflète les préoccupations d’une vie d’artiste et qui est constituée de quatre séries : Paysages et virages, Portraits, Artistes, Les vieux amis.

Au total, plus de 400 chefs-d’œuvre ont trouvé le chemin de la Fondation Pierre Gianadda ; les plus représentatifs y seront présentés et mis en scène.

L’exposition est organisée autour des grandes collections offertes :
1. Luigi le berger (1989-1991) 87 photographies en 2003 ;
2. Maurice Béjart (1975-1995), 63 photographies en 2009 ;
3. Giacometti (1984-1986), 56 photographies en 2011
4. Reportages sur les vernissages et les concerts (1982-1992), 100 photographies données au fur et à mesure des événements ;
5. Collection personnelle (1960-2000), quatre séries remises en 2011-2012.
L’ensemble constitue un condensé d’une œuvre artistique de premier plan.

Jusqu’au 3 mars 2013