Divers établissements
Genève : Picasso

A Genève, coup de projecteur sur un génie : Picasso

Article mis en ligne le 11 décembre 2012
dernière modification le 25 février 2013

En cette fin d’année, trois expositions genevoises célèbrent les œuvres du génial Espagnol. Petit tour d’horizon...

Picasso est l’un des artistes les plus influent du XXème siècle. Son œuvre, comprenant presque vingt mille pièces, transcende toute tentative de catégorisation.
La volonté anticonformiste de Picasso d’inclure des influences non-traditionnelles et des nouveaux médias dans son œuvre, a permis d’étendre le vocabulaire de l’esthétique moderne vers une ère nouvelle.

Galerie Cramer

Citons tout d’abord la galerie Cramer, qui a choisi de concentrer son exposition sur les gravures réalisées par Picasso entre mars et octobre 1968. Il s’agit de la Suite 347, dans laquelle l’artiste aborde la plupart des thèmes qui parcourent son œuvre : le peintre et son modèle, le cirque, la Célestine, mousquetaires et grands d’Espagne ; on y rencontre même les caricatures de grands peintres tels Raphaël, Rembrandt ou Velasquez.

Toutes ces gravures attestent de la virtuosité de Picasso, qui utilise là de nombreuses techniques : eau-forte, aquatinte, morsure au sucre...

Pablo Picasso, gravures, lithographies, livres illustrés. Jusqu’au 19 décembre 2012, Galerie Patrick Cramer, rue du Vieux-Billard 2, Genève.

Gagosian Gallery

Quant à la Gagosian Gallery, elle expose des peintures, dessins et sculptures en terre cuite qui sont autant de témoignages de la virtuosité expansive de Picasso.

Des peintures telles que Le Petit Picador (1889), Nature morte à la guitare (1924), Marie-Thérèse à la Guirlande (1937), Femme endormie, symphonie en gris (1943), Portrait d’enfant : Paloma (1952) sont exposées aux côtés de céramiques robustes telles que Centaure (recto) Feuillage (verso) (1952) et Scène tauromachique (1952) ; il y a également des dessins à l’encre tels que Enfant jouant au train (1ère partie et 2ème partie) (1950) et Le Laboureur céleste (1950). Une belle sélection d’œuvres...

Gagosian Gallery (Longemalle 19) Picasso. Jusqu’au 23 février.

Musée d’art et d’histoire

La troisième exposition à célébrer Picasso est celle du Musée d’art et d’histoire, qui célèbre la rencontre entre Pablo Picasso et le photographe américain David Douglas Duncan. C’est en 1956 que Duncan, photographe reporter de guerre pour le magazine Life, découvre Picasso dans sa villa La Californie à Cannes.

Cette présentation exceptionnelle fait dialoguer plus de 150 photographies prises entre 1956 et 1973 et autant d’œuvres de Picasso. Le visiteur est ainsi plongé dans l’intimité du travail et des recherches de l’artiste, réalisées à travers les médiums les plus variés : peintures, sculptures, céramiques, dessins, estampes.

Cet événement est également l’occasion de mettre en lumière l’un des tableaux majeurs de la collection des Musées d’art et d’histoire, Baigneurs à la Garoupe.

Musée d’art et d’histoire (Ch.-Galland 2) Picasso à l’œuvre. Dans l’objectif de David Douglas Duncan. Jusqu’au 3 février.