Musée Maillol
Paris : Murano / Fragile

Fragilité des œuvres de Murano au musée Maillol

Article mis en ligne le 4 avril 2013
dernière modification le 22 juillet 2013

Le musée Maillol propose une exposition inédite, consacré aux Chefs-d’œuvre de verre de la Renaissance au XXIe siècle et qui célèbre, donc, les créations issues de la charmante île de Murano, située au large de Venise.

C’est la première fois, en France, qu’une exposition retrace l’extraordinaire aventure du verre de Murano en parcourant sept siècles de création intense, du milieu du XVe siècle à nos jours. Ainsi, plus de deux cents pièces, nombreuses inédites ou exceptionnellement exposées, issues de collections publiques ou jalousement conservées dans des collections privées, seront réunies.

Parmi les pièces exposées se trouve une sélection des plus beaux objets réalisés pour les grandes familles et les cours européennes de la Renaissance – les familles Este, Gonzague, Médicis –, des fantaisies baroques et des créations du XVIIIe siècle, ainsi que des pièces Art déco des années 1920 et du modernisme des années 1950 ; il y a même des œuvres contemporaines de « Studio Glass », un mouvement d’artistes qui utilisent le verre comme unique moyen d’expression.

Une section est réservée aux artistes internationaux venus à Murano, depuis les années 1950, expérimenter le verre comme matière privilégiée de création, en travaillant avec les plus grands maîtres verriers - Arp, César, Chagall, Fontana, ... Cette tradition est aujourd’hui plus vive que jamais.

Historique, la verrerie vénitienne, issue de la verrerie romaine, prend de l’ampleur à partir du XIIe siècle, devenant ainsi l’industrie la plus importante de la Sérénissime. Le transfert des maîtres verriers sur l’île de Murano a sûrement permis de mieux soumettre ceux-ci à des règles draconiennes, telles celles qui leur interdisaient de quitter Venise ou d’exporter leur savoir-faire. S’ils passaient outre à ces règles, ils étaient passibles de la peine de mort. D’où le secret farouchement gardé de la création verrière.

Lorsque les Ottomans prennent Constantinople, en 1453, de nombreux maîtres verriers du monde musulman fuient et se réfugient à Venise. Leur savoir-faire permettra à Murano d’orienter sa production vers le luxe pour satisfaire à son tour les cours européennes.

La Renaissance est l’une des périodes les plus fastueuses de l’histoire du verre à Venise. Murano domine la création verrière jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, qui marque un relatif déclin.

Mais les ateliers ont connu par la suite d’autres âges d’or, au milieu du XIXe siècle, dans les années 1920 puis à l’aube des années 1950. Aujourd’hui des plasticiens du monde entier viennent travailler avec les maîtres verriers pour produire des œuvres qui témoignent de l’excellence d’un savoir-faire séculaire.

Du 27 mars au 8 juillet 2013