Théâtre du Passage, Neuchâtel
Neuchâtel : « Un chapeau de paille d’Italie »

Labiche au théâtre du Passage

Article mis en ligne le 1er avril 2013
dernière modification le 28 mars 2013

Le Centre Dramatique Régional de Tours fait escale à Neuchâtel pour y présenter ce chef-d’œuvre du vaudeville dû à la plume d’Eugène Labiche.

Ce spectacle, conciliant plaisir du théâtre et joie de la musique, enchaîne à un rythme effréné coq-à-l’âne et quiproquos à la pelle. Irrésistible !

Un cheval mange un chapeau et la noce s’emballe pour deux heures, à la poursuite du chapeau volage et volant, comme d’une chimère, avec ses invités navigant sans boussole et le beau-père qui menace à la cantonade : « tout est rompu » !
Un chapeau de paille d’Italie tient dans ce raccourci ébouriffant ! Cause minuscule, effets démesurés. Tout le génie de Labiche condensé dans le mouvement d’une course poursuite effrénée, d’une tempête dans un verre d’eau sucrée !

« Un chapeau de paille d’Italie »
© François Berthon

Il faut aller vite. Une frénésie bondissante emporte les personnages, les mots et les choses. Une énergie à très haute fréquence, un tempo qui ne faiblit pas. Un vertige ! On rit encore, on est déjà ailleurs. Jamais on n’avait su donner cette rapidité à l’intrigue, ce rythme à l’écriture théâtrale, cette vitesse au rire. Sprint et course de fond. Un train d’enfer qui exige des acteurs une virtuosité pour jouer sur deux registres simultanés : la précision d’une mécanique de machine infernale qui menace d’exploser à tout instant et la vivacité, la liberté du jeu qui laisse entrevoir les dérapages oniriques d’un cauchemar gai. Plus proche de l’humour fou des Marx Brothers encore que de Kafka !

Menée par Gilles Bouillon, le metteur en scène du Cyrano de Bergerac qui avait ébloui le Passage en 2011, la fête sera belle !

Les 27 avril à 18h et 28 avril à 17h

Location : 032 717 79 07, billetterie@theatredupassage.ch
du mardi au vendredi de 13h à 18h, le samedi de 10h à 12h
caisse du soir : 1h avant chaque représentation