Palazzo Reale, Milan
Milan : Modigliani, Soutine ....

Palazzo Reale : Modigliani, Soutine et les artistes maudits

Article mis en ligne le 8 juin 2013
dernière modification le 9 septembre 2013

par Viviane Vuilleumier

Le Palazzo Reale accueille la collection Jonas Netter (Strasbourg 1868 - Paris 1946) sous le titre « Modigliani, Soutine et les artistes maudits », soit 120 tableaux de l’Ecole de Paris qui marquent la transition entre l’impressionnisme et l’art moderne.

Les artistes maudits de Montparnasse :
En tête de liste, Modigliani, dont la mauvaise santé l’entraînera vers sa mort à 36 ans ; sa femme, enceinte de 9 mois, se jettera par la fenêtre par désespoir. L’art, l’alcool, et l’âme tourmentée sont les éléments en commun qui réunissent à Paris ces jeunes artistes étrangers provenant en grande partie des pays de l’est. De religion juive, ils ont échappé aux persécutions antisémites de la fin du XIXe dans leurs pays. Mais leur destin sera marqué par la misère, la fuite ou la maladie.

Chaïm Soutine arrive de la Lituanie à pied dévoré par la vermine. Henri Epstein arrive sauf de Pologne en 1913 mais ne survivra pas à Auschwitz où il est déporté en 1944. Même sort pour Adolphe (Aizik) Feder. Moise Kisling de Cracovie devra fuir aux Etats-Unis, alors qu’Isaac Anchter s’exilera en Suisse, et Michel Kikoine à Toulouse. Eugène Ebiche et Jean Zavado connaîtront un sort meilleur de retour en patrie. Tous ces artistes sont les compagnons d’infortune de l’Italien juif Amedeo Modigliani, autour duquel se rattachent aussi des peintres français : les fauvistes André Derain et Maurice de Vlaminck ainsi que Suzanne Valadon et son fils Maurice Utrillo.

Ce sont aussi tous les protégés du collectionneur juif Jonas Netter, le seul à croire en eux, et à qui l’on doit la richesse de cette exposition.

Modigliani, qui mena la vie typique des artistes maudits, est connu surtout pour ses portraits aux couleurs vivaces. L’artiste expérimenta les idées artistiques des Macchiaioli toscans, en donnant vie à un style original et raffiné.

A voir jusqu’au 8 septembre 2013

Signalons que Modigliani est également à l’honneur à la fondation Gianadda, à Martigny. L’exposition « Modigliani et l’Ecole de Paris » est organisée en collaboration avec le Centre Pompidou de Paris, et sera visible du 21 juin au 24 novembre 2013.