Manoir de la Ville de Martigny
Martigny : « Eyes Wide Open »

Pour découvrir le monde les yeux grands ouverts

Article mis en ligne le 4 juillet 2013
dernière modification le 9 septembre 2013

Le Manoir de la Ville de Martigny a choisi de mettre son exposition estivale en lien avec le festival des 5 Continents, en présentant 4 récits sur l’art dans l’espace public, soit quatre dimensions différentes d’un « Vivre ensemble ».

Rappelons que le festival des « Journées des Cinq Continents », créé en 1994, se veut le messager des cultures du monde, et offre une occasion de découverte et de rencontre entre le public et les cultures des cinq continents grâce à des concerts, des films et des forums. Cette année, il s’est déroulé entre le 8 et le 29 juin.

Le premier des récits présenté par l’exposition du Manoir est celui de Sibylle Omlin, intitulé Amman Journal Revisited , qui narre un voyage dans la capitale de la Jordanie au moyen de sa production artistique contemporaine et des problèmes d’identité qu’elle traite. Il s’agit plus précisément d’une réflexion sur la manière dont l’artiste confronte son environnement - urbain, économique et politique - à celui de l’Occident dominant.

Con las Gafas d’Allende , le journal d’Elena Rusca nous propose une immersion dans le Chili de Salvador Allende.

Puis les photographies de Robert Hofer et Jean-Claude Roh, accompagnées des textes de Daniel Rausis, tracent avec Familles Valaisannes les portraits de neuf familles sur le thème de l’intégration.

En exemple, un texte de Daniel Rausis tiré de Familles Valaisannes  : Quand je suis né, j’étais noir. Quand j’ai grandi, j’étais noir ! Quand j’ai peur, je suis noir ! Quand je suis malade, je suis noir ! Quand tu es né, tu étais rose ! Quand tu as grandi, tu es devenu blanc ! Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge ! Quand tu as froid, tu deviens bleu ! Quand tu as peur, tu deviens vert ! Quand tu es malade, tu deviens jaune... et après tout ça, tu oses m’appeler « Homme de couleur  ».

Enfin, une création in situ de Matthieu Barbezat et Camille Villetard du récit des Journées des 5 Continents , un festival qui célèbre depuis 20 ans la beauté de la différence et la découverte culturelle de « l’autre ».

A voir jusqu’au 8 septembre 2013