Musée Frieder Burda à Baden-Baden
Baden-Baden : Emil Nolde

Une fête des couleurs au musée Frieder Burda

Article mis en ligne le 6 août 2013
dernière modification le 13 octobre 2013

Pour sa grande exposition d’été, le musée Frieder Burda propose de se pencher sur
« Emil Nolde. La splendeur des couleurs ». Il s’agit d’un événement d’une grande ampleur, d’une première autant pour l’artiste que pour le Sud de l’Allemagne.

Pour cette manifestation, cinquante-cinq toiles et vingt aquarelles provenant de toute la période créatrice de l’artiste ont été rassemblées. Emil Nolde (1867-1956) compte parmi les peintres majeurs de l’expressionnisme allemand. Les thèmes essentiels de son univers artistique sont présentés dans cette rétrospective qui montrera, outre des paysages, des représentations de personnages et des portraits ainsi que des motifs religieux et des impressions rapportées de voyages dans les mers du Sud.

Des toiles aux couleurs énergiques nous révèlent toute la diversité du monde imaginaire d’Emil Nolde avec, en arrière-plan de cette diversité, une constante : la force émotionnelle de la couleur. Manfred Reuther, commissaire de l’exposition et ex-Directeur de la Fondation Nolde à Seebüll, indique : « Dès ses débuts, l’évolution artistique de Nolde s’est confondue avec la recherche de la couleur, son véritable moyen d’expression, maîtrisé avec une virtuosité croissante. » De son côté, Nolde affirme : « Les couleurs, c’était mon bonheur. On aurait dit qu’elles aimaient mes mains. » Ses toiles et aquarelles joyeuses parlent de son attachement à la nature et de sa quête d’une humanité originelle. Rouges éclatants, bleus intenses, noirs profonds, mauves puissants : telle est la palette vigoureuse avec laquelle Emil Nolde compose ses paysages romantiques et ses marines mouvementées.

Outre ces toiles aux couleurs dynamiques, de nombreuses aquarelles témoignent de l’inventivité artistique de Nolde. Parmi les travaux sur papier exposés à Baden-Baden figurent quelques aquarelles appartenant à la série des Ungemalte Bilder (« tableaux non peints ») réalisés par l’artiste dans son atelier de Seebüll alors qu’il était sous le coup de l’interdiction de peindre décrétée par les nazis.

Manfred Reuther explique : « Ses aquarelles sont d’une extraordinaire diversité. Les propriétés spécifiques des peintures à l’eau concordaient avec son désir de spontanéité et d’immédiateté. Il utilisait un pinceau gorgé de couleur, peignait avec des mouvements rapides et fluides, en essayant d’éliminer l’intervention de la raison et de suivre principalement son instinct. Les irrégularités du papier, les taches, les bavures participaient à la genèse de l’image. Ce qu’il recherchait, c’était la spontanéité dans le geste créateur et une relation directe avec le médium. »

Jusqu’au 13 octobre 2013