ZKM, Musée des Médias, Karlsruhe
Karlsruhe : Sasha Waltz

« Sasha Waltz. Installations Objets Performances »

Article mis en ligne le 9 octobre 2013
dernière modification le 30 janvier 2014

Pour la première fois dans le cadre d’une exposition, le ZKM / Musée des Médias présente l’œuvre de la chorégraphe de renommée internationale Sasha Waltz, originaire de Karlsruhe.

La présentation globale et monumentale « Sasha Waltz. Installations Objets Performances » a ouvert ses portes le 27 septembre, par un grand week-end de performances exécutées par la compagnie Sasha Waltz & Guests. L’exposition, à voir jusqu’au 2 février 2014, sera accompagnée pendant toute sa durée d’un programme de représentations hebdomadaires (les mercredis entre 10 et 13 heures, vendredis entre 15 et 18 heures, samedis entre 15 et 18 heures, les dimanches de 11 à 14 heures et de 15 à 18 heures).

Cette exposition, placée dans le contexte des arts plastiques, fournit aux admirateurs de la chorégraphe allemande un tour d’horizon de l’œuvre de l’artiste sur les quinze dernières années. Huit grandes installations composent le parcours de la manifestation - parmi lesquelles « Mediterranean Sea » (installation vidéo issue de « Didon et Énée », 2005), « Hängende » (Suspendus) (installation performative issue de « Dialoge 09/MAXXI », 2009), ou « Stab » (Poutre) (objet issu du « Sacre », 2013)...

Elles sont complétées par de nombreuses installations et objets de plus petite taille, des documents inédits, du matériel d’archives ainsi que par un vaste programme de performances.

La chorégraphe joue depuis longtemps avec l’idée d’extraire du contexte de la scène des éléments scénographiques et multimédias et de les présenter comme des installations autonomes. C’est le point de rencontre de la chorégraphe et du ZKM, qui développent un nouveau format innovant.

Pour la première fois, une production aussi fugace qu’un spectacle peut être appréhendée comme une situation permanente, d’exposition. Celle-ci propose une présentation d’ensemble des œuvres, ce que ne permet pas une représentation. Il s’agit d’une démarche novatrice dans les tendances de l’art et de la danse contemporaines, qui doit être portée à la connaissance d’un public international.

Signalons enfin que cette rétrospective se clôturera par un week-end entier de performances.

Jusqu’au 30 janvier 2014